D’où vient la richesse incommensurable des enfants d’Erdogan, se demande Bild

Recept Tayyip Erdogan et sa famille© Stringer Source: Reuters
Recept Tayyip Erdogan et sa famille

Le journal allemand Bild a soulevé un lièvre en se demandant comment les enfants du président turc jouissent d’une fortune estimée à des dizaines de millions d’euros alors que leur père gagne environ 50 000 euros par an comme président turc.

«Alors que leur père gagne environ 50 000 euros par an, ses enfants roulent sur l’or. D’où cela vient-il ? Il n’y a pas de données officielles à cet égard», écrit le journal allemand Bild.

L’article se base sur des données publiées par le journal d’opposition turc Cumhuriyet qui a indiqué que tout le monde dans la famille du président Recep Tayyip Erdogan, notamment sa fille cadette, semblait être impliqué dans des activités lucratives, telles que cosmétiques, nourriture instantanée, industrie et bijoux.

Le journal allemand constate également que la valeur nette d’Ahmed Erdogan, l’un des fils du président, s’élève à environ 80 millions dollars et que des rumeurs insistantes circulent sur la façon dont il a amassé cette somme. «La question est : reçoit-il le soutien du gouvernement [turc]», se demande Bild.

Le journal ajoute que le fils cadet du président, Bilal, fait les titres des médias «en relation avec des accords douteux et criminels». Récemment, en Italie, une enquête a été ouverte contre lui, dont la fortune pourrait être liée à un scandale de corruption politique remontant à 2013 et impliquant l’AKP, le parti actuellement au pouvoir en Turquie. Pour le moment, Bilal habite en Italie et termine sa thèse. Avec sa sœur, ils sont tous deux soupçonnés de corruption.

Bild mentionne également les découvertes du journal britannique TheGuardian qui a révélé que des hommes d’affaires turcs étaient impliqués dans différents accords avec Daesh, notamment dans la contrebande du pétrole. «Selon les informations [du Guardian], l’un d’entre eux est Bilal Erdogan», souligne Bild.

La fille de Recep Erdogan, Esra, et son mari Berat Albayrak© Fatih Saribas Source: Reuters
La fille de Recep Erdogan, Esra, et son mari Berat Albayrak

De plus, un membre de la famille d’Erdogan pourrait prendre la tête du gouvernement turc. Après la démission du Premier ministre Ahmed Davutoglu, le 5 mai dernier, qui souhaitait un resserrement des liens entre l’UE et la Turquie et qui était perçu comme plus libéral que le président, souvent considéré en Europe comme un dirigeant autoritaire, Recep Tayyip Erdogan pourrait nommer à ce poste Berat Albayrak, certes, actuel ministre turc de l’Energie, mais surtout son beau-fils. Bild est d’avis que Berat Albayrak pourrait être une «partie intégrante du clan» que le chef de l’Etat turc veut voir contrôler l’Etat.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales