Malgré le Brexit, Londres promet de s’opposer à la création d’une armée unique de l’UE

Malgré le Brexit, Londres promet de s’opposer à la création d’une armée unique de l’UE Source: Reuters
Michael Fallon
Suivez RT France surTelegram

En tant que membre de l’UE, le Royaume-Uni continuera de bloquer les projets de création d'une armée d'Europe car la présence de l’OTAN est déjà «suffisante» pour «assurer la protection du continent», a avisé le ministre britannique de la Défense.

Même si les Britanniques ont déjà décidé de sortir de l’UE, Londres se dit prêt à prendre part dans la vie de l’Union, notamment sur le thème de la défense commune. 

«La création d’une armée commune de l’UE ne verra pas le jour. Nous avons à plusieurs reprises exprimé notre vive préoccupation à ce sujet. Cela ne sert à rien de doubler la structure qui existe déjà au sein de l'OTAN», a déclaré le ministre de la Défense britannique Michael Fallon dans une interview accordée au journal américain The Times après que les leaders de la France et de l’Allemagne avaient présenté un plan d'une «force militaire commune» de l'UE lors du sommet à Bratislava.

Selon certaines estimations, le projet d'armée unique européenne serait promulgué en décembre prochain pour être ratifié d’ici juin 2017. Si l'agenda est respecté, le Royaume-Uni ne pourra pas influencer le vote car les membres de l’UE exigent que le Brexit soit appliqué dans les plus brefs délais.

L’idée d’une armée unique au sein de l’UE n’est pas nouvelle, elle est souvent apparue dans le débat européen. Mais depuis le début de l’année, on en discute avec plus d'insistance à Bruxelles. Selon Jean-Claude Juncker, une telle armée «serait en mesure de répondre aux menaces» qui pèsent sur les Etat membres.

En mars, la chancelière allemande Angela Merkel et sa ministre de la Défense Ursula von der Lyayen ont aussi soutenu cette idée. «Notre capacité à nous défendre est insuffisante tant que nous gardons l’armée des Etats individuels qui font et qui achètent la même chose», a-t-elle mis en avant.

Pourtant, l’histoire pourrait se répéter. En 1948, le Royaume-Uni, la France et les pays du Benelux avaient déjà essayé de créer des forces armées communes en Europe occidentale. Même si l’accord avait été signé, en l'espace d'une année, en 1949, les fonctions de cette armée unie ont été complètement remplacées par une nouvelle alliance faite avec les Etats-Unis, l’OTAN.

Lire aussi : L’armée russe surclasse l’armée du Royaume-Uni, affirment des médias britanniques

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix