Après l’exécution cruelle de prisonniers dans un abattoir, des Syriens se vengent de Daesh

Source: Sputnik

Les habitants d’un village situé dans la province de Deir es-Zor se sont vengés de Daesh en tuant 16 djihadistes, dont l’assassin cruel connu sous le nom d’Amar al-Hosni, qui avait exécuté 12 prisonniers comme des animaux dans un abattoir.

La chaîne de la télévision arabe, Al-Mayadeen, s’est fait le témoin de l’action de bravoure qu’ont réalisé les habitants du village de Tabanni, situé dans la province syrienne de Deir es-Zor. Un groupe d’hommes a attaqué le siège local des terroristes, tuant 16 combattants, dont Amar al-Hosni, le responsable de l’exécution macabre de 12 prisonniers, égorgés comme du bétail dans un abattoir abandonné.

Le 12 septembre, jour de l’Aïd el-Kebir, les terroristes de Daesh avaient mis en ligne le film de cette exécution sordide. 12 jeunes gens, soupçonnés d’être des espions américains, ont été égorgés un à un, puis suspendus à des crocs de bouchers afin qu'ils se vident de leur sang.

© Capture d'écran d'une vidéo de propagande de l'Etat islamique

En savoir plus : Le jour de l'Aïd, Daesh met en scène l'exécution de 12 «espions» dans un abattoir (PHOTOS CHOC)

Toute la scène a été filmée par plusieurs caméras et par moment, le montage rappelait certaines scènes du blockbuster américain Mission Impossible 5. La vidéo a ensuite été diffusée pour faire peur au public et attirer de nouveaux combattants.

© Capture d'écran d'une vidéo de propagande de l'Etat islamique

La date de la diffusion de cette vidéo n’a pas été choisie au hasard. Le 12 septembre est en effet le premier jour de l’une des plus importantes fêtes musulmanes, l'Aïd el-Kebir, qui célèbre l'épisode biblique lors duquel Dieu arrêta la main d'Abraham qui s’apprêtait à lui sacrifier son fils, le remplaçant au dernier moment par un mouton pour qu'il l'égorge.

© Capture d'écran d'une vidéo de propagande de l'Etat islamique

Lire aussi : «Brûlez les Français !» : l'Etat islamique s'en prend encore à la France dans une vidéo

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales