Belgique : la Région de Bruxelles présente ses excuses pour avoir mal organisé la fête de l'Aïd

Photographie d'illustration.© THOMAS COEX Source: AFP
Photographie d'illustration.

Mécontente des prestations de la société sélectionnée pour mettre en place un abattoir mobile, à l'occasion de la fête musulmane de l'Aïd el-Kebir, la région bruxelloise a annoncé qu'elle dédommagerait les fidèles n'ayant pas pu obtenir leur mouton.

La société ITC, chargée par le gouvernement de la Région Bruxelles-Capitale de mettre sur pied un abattoir temporaire lors de l'Aïd el-Kebir, «a gâché cette célébration annuelle majeure», a déploré le ministre-président de la région, Rudi Vervoort, selon le site d'informations belge 7sur7. Le haut responsable issu du Parti socialiste (PS) reproche à l'entreprise privée d'avoir mal géré la livraison de moutons dans la capitale, lors du premier jour des célébrations de la fête musulmane, lundi 12 septembre.

Selon cette même source, mercredi 14 septembre, Rudi Vervoort a tenu à présenter les excuses officielles du gouvernement bruxellois aux fidèles qui ont eu à subir les désagréments de cette mauvaise organisation. Il a également assuré qu'un avocat allait étudier la meilleure manière de dédommager les individus lésés dans cette affaire.

Des personnes ont attendu leur mouton tout l'après-midi

Le 12 septembre, de nombreux musulmans de la région bruxelloise ayant passé commande auprès du groupe ITC n'ont pas obtenu leur mouton. A Molenbeek, par exemple, un quartier de la capitale, seuls 40 des 203 moutons commandés ont été livrés. «Des personnes ont attendu leur mouton tout l'après-midi, ce qui a un peu gâché la fête», a regretté un membre de la communauté musulmane belge cité par 7sur7, avant d'ajouter : «Bruxelles était pourtant prise en exemple par rapport à la Wallonie car il y avait un investissement de la Région pour trouver une solution.»

La mise en place d'un abattoir mobile, le temps des célébrations de l'Aïd, avait été décidé par la région afin de permettre à la communauté musulmane locale de respecter le rituel de l'abattage des animaux dans un cadre légal et sanitaire. Le spécialiste de la viande, la société ITC qui avait remporté l'appel d'offres pour ce projet, avait conclu une convention avec des associations musulmanes de la région afin que tout soit organisé dans le respect des traditions islamiques.

Lire aussi : Le jour de l'Aïd, Daesh met en scène l'exécution de 12 «espions» dans un abattoir (PHOTOS CHOC)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales