«Personne ne doit faire l’autruche» : le dirigeant du Hezbollah appelle à riposter contre Daesh

Hassan Nasrallah, secrétaire général de l'organisation chiite Hezbollah Source: Reuters
Hassan Nasrallah, secrétaire général de l'organisation chiite Hezbollah

Qualifiant Daesh de menace existentielle mondiale, le leader du Hezbollah Hassan Nasrallah a appelé ses partisans à lutter contre l’EI et confirmé que son organisation prend part au combat contre l’extrémisme sunnite aux quatre coins de la Syrie.

«Aujourd’hui, nous faisons face à un danger sans précédent dans l’histoire qui prend pour cible l’humanité elle-même», a dit Nasrallah dimanche au sujet de Daesh lors d’une intervention télévisée. 

«Ce n’est pas seulement une menace à la résistance au Liban, au régime en Syrie, au gouvernement en Irak ou à un groupe au Yémen», a poursuivi le secrétaire général du parti libanais. «C’est un danger pour tout le monde. Personne ne doit faire l’autruche».

Le leader chiite appelle ses partisans à la résistance : «nous invitons tout le monde au Liban et dans la région à prendre ses responsabilités, à faire face à ce danger et à mettre fin au silence, à l’hésitation et à la neutralité».

En savoir plus : Pentagone : Les militaires irakiens ne peuvent pas vaincre Daesh à cause de leur manque de volonté

Les commentaires de Nasrallah interviennent juste avant le quinzième anniversaire du retrait des troupes israéliennes du Liban lundi.

Le secrétaire général a confirmé pour la première fois que les membres du Hezbollah font la guerre à Daesh aux côtés des forces du président syrien Bachar el-Assad dans différentes parties de la Syrie, et pas seulement dans les régions frontalières.

«Nous luttons aux côtés de nos frères syriens, aux côtés de l’armée, du peuple et de la résistance populaire à Damas, Alep, Deir ez-Zor, Qousseir, Hassaké et Idleb», a-t-il dit. «Nous sommes présents à de nombreux endroits et serons présents partout en Syrie où le combat l’exige».

En savoir plus : l’ambassade de Russie à Damas confirme l’explosion d’un obus dans son enceinte

Nasrallah a aussi exprimé sa déception à propos des frappes de la coalition encadrée par les Etats-Unis contre Daesh, disant qu’elles n’étaient pas efficaces et n’ont pas empêché les djihadistes de manœuvrer librement.

A propos de l’opposition syrienne, Nasrallah a affirmé que tout soutien au mouvement anti-Assad en Syrie ne fera qu’accentuer l’emprise des djihadistes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales