Au moins sept morts dans un attentat à Bagdad revendiqué par Daesh

Source : Twitter
Source : Twitter

Au moins sept personnes ont été tuées dans l'explosion d'un véhicule piégé près d'un hôpital du centre de Bagdad. Un attentat revendiqué par l'Etat islamique.

La capitale irakienne a de nouveau été la cible des bombes de Daesh. Ce lundi 6 septembre, une camionnette remplie d'explosifs a frappé le quartier de Karrada, incendiant au passage plusieurs échoppes et boutiques des alentours. 

Sept personnes auraient été tuées et au moins 15 autres blessées, selon un premier bilan fourni par un colonel de la police irakienne.

L'Etat islamique (EI) a rapidement revendiqué l'attaque, qui visait des chiites. Le quartier de Karrada, au centre de Bagdad est régulièrement visé par Daesh. En juillet dernier, l'explosion d'une bombe avait fait plus de 300 morts, le pire attentat enregistré dans la capitale irakienne.

Le 29 août, au moins 18 personnes avaient été tuées dans une attaque suicide menée par cinq assaillants armés d'explosifs et de grenades dans la ville de Ain al-Tamer, une oasis située au sud-ouest de Bagdad.

Malgré plusieurs revers en Irak et en Syrie, le groupe djihadiste de l'Etat islamique continue de commettre des attentats, visant notamment la communauté chiite, majoritaire en Irak, qu'il considère comme hérétique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales