Libye : risque d'«éparpillement» des djihadistes en Tunisie et en Egypte, selon Jean-Yves Le Drian

Source: Reuters

Alors que Daesh se trouve en difficultés et encerclé dans Syrte, son bastion côtier du Nord de la Libye, le ministre français de la Défense, Jean-Yves le Drian, a pointé le risque d'un éparpillement des terroristes dans les pays voisins.

Se prononçant sur la situation en Libye, le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian s'est dit inquiet d'un risque d'«éparpillement» des djihadistes en cas de victoire des forces du gouvernement libyen d'union nationale (GNA).

«Il nous faut commencer à appréhender sérieusement la question de l'éparpillement des terroristes, une fois Syrte, peut-être demain Benghazi» libérées, a déclaré le ministre de la Défense. «Indirectement, cela va présenter de nouveaux risques et pour la Tunisie et pour l'Egypte», a souligné Jean-Yves le Drian.

En 2015, l'organisation terroriste avait pris possession de Syrte, à 450 kilomètres à l'Est de la capitale, Tripoli. Daesh avait fait de la ville sa base opérationnelle. Depuis le 1er août 2016, les combattants du GNA bénéficient de l'appui de l'aviation américaine. 

Le 29 août dernier, les forces du GNA avaient lancé la «dernière phase» de l'offensive contre Daesh. «L'ultime bataille a commencé», avait indiqué un porte-parole des forces du GNA. Selon des sources françaises et américaines citées par l'AFP, on estime entre 5 000 et 7 000 le nombre de djihadistes de Daesh présents dans toute la Libye.

Lire aussi : Tunisie : 10 terroristes présumés arrêtés à Kasserine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales