Airbnb dans la tourmente : un hôte révèle un trafic de sextapes filmées à l'insu des clients

Airbnb dans la tourmente : un hôte révèle un trafic de sextapes filmées à l'insu des clients Source: Reuters

Les confessions d'un logeur voyeur ont attiré les foudres des utilisateurs de la célèbre enseigne de logements. L'hôte incriminé aurait non seulement filmé mais également échangé les vidéos avec d'autres hôtes qui eux aussi filmaient leurs clients.

Après la sextape de Kim Kardashian et celle de Paris Hilton, c'est au tour de la célèbre enseigne de logements entre particuliers d'avoir son propre scandale sexuel. 

Les révélations de l'hôte peu scrupuleux ont fait partie des sujets les plus débattus sur la page Facebook PostSecret, vendredi 2 septembre, déclenchant une véritable tempête sur les réseaux sociaux pendant près d'une semaine.

Furieux, des hôtes ont pris part au débat, craignant que ces abus se répercutent sur leur propre clientèle. 

Une tempête, qui pourrait avoir des conséquences importantes sur la crédibilité du site, beaucoup d'habitués admettant être désormais frileux à l'idée d'y avoir recours.

Certains tentent néanmoins de minimiser les faits, en rappelant qu'il s'agit de cas isolés, et que le site n'a aucun moyen de vérifier si des hôtes posent des caméras cachés dans leurs appartements. 

Etonnés par ces révélations, certains vont jusqu'à se demander si ces révélations n'auraient pas été fabriquées de toute pièce par la concurrence, afin de détruire la réputation du site.

Plateforme de réservation de plus de deux millions de logements à travers le monde, Airbnb s'attire régulièrement les foudres des hôtels et logements touristiques conventionnels, qui l'accusent de concurrence déloyale. Les scandales sexuels sont aussi monnaie courante concernant la plateforme, ses logements étant parfois accusés de servir la prostitution ou le tournage de films pornographiques. Des utilisateurs ont également parfois dénoncé avoir trouvé des caméras cachées qu'ils soupçonnaient de filmer leurs ébats.

LIRE AUSSI : Airbnb prend des mesures face au comportement raciste et transphobe de certains hôtes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»