Vladimir Poutine satisfait de voir que le G20 a pris en compte les intérêts de la Russie (VIDEOS)

Vladimir Poutine Source: Sputnik
Vladimir Poutine

A l’issue du sommet du G20 à Hangzhou en Chine, le président russe a donné une conférence de presse, lors de laquelle il s’est félicité du travail accompli lors de cette rencontre et a parlé des sujets qui avaient été abordés.

«Les travaux de ce sommet du G20 en Chine ont été fructueux et il ont pris en compte les intérêts de tous les pays, notamment de la Russie», a tout d’abord annoncé Vladimir Poutine concernant les résultats de ce sommet de Hangzhou.

Lire aussi : EN CONTINU : deuxième jour du sommet du G20 en Chine

Les participants au sommet du G20 à Hangzhou ont également discuté des moyens de privilégier l’innovation car les anciens outils ne sont pas efficaces, a souligné le président russe, prenant à témoin la baisse de l’investissement et la stagnation des échanges internationaux.

Un accord sur la Syrie peut être atteint dans les jours à venir

La Syrie figurait parmi les sujets qu’ont évoqués Vladimir Poutine et Barack Obama qui se sont rencontrés en tête-à-tête lors du G20.«La Russie et les Etats-Unis se sont rapprochés sur la Syrie, nous sommes sur le bon chemin», s’est félicité le président russe.

Vladimir Poutine au Sommet G20

«Nous ne pouvons pas être sûrs des buts d’autres parties à 100%, mais le dialogue sur la Syrie continue avec les partenaires turcs et américains», a assuré le chef de l’Etat russe. Il a ajouté que la Russie et les Etats-Unis pourraient parvenir à un accord sur la Syrie dans les jours qui viennent.

Vladimir Poutine au Sommet G20

Les efforts de la Russie et des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme en Syrie peuvent être améliorés et intensifiés, a fait remarquer Vladimir Poutine. Il a senti un intérêt et une inquiétude véritables de la part de Barack Obama lors de leur rencontre. «Je pense qu’il vise absolument sincèrement à atteindre des résultats dans la lutte contre le terrorisme et la résolution au conflit syrien», s’est réjoui Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine au Sommet G20

La rencontre entre les deux président a porté des fruits. Vladimir Poutine estime en effet que les deux hommes ont atteint le stade de la «compréhension mutuelle».

Vladimir Poutine au Sommet G20

«Les relations avec Washington ne sont pas normales»

«Nous estimons que la situation n’est pas normale et voulons rétablir la coopération en plein format», a par ailleurs déploré Vladimir Poutine concernant les relations américano-russes.

Source: Reuters

Lors du sommet, le président russe a rencontré Barack Obama, évoquant au passage avec lui la levée des sanctions contre la Russie, même si à l’heure actuelle les liens commerciaux et économiques entre les deux pays ne sont pas si importants que cela. Vladimir Poutine a quand même ajouté que les sanctions contre la Russie devaient être levées, si les Etats-Unis souhaitaient améliorer leurs relations avec la Russie.

Lire aussi : L’extension des sanctions contre la Russie par les Etats-Unis «ne change rien», selon Moscou

La Russie soutient toujours le format Normandie

«En ce qui concerne le format Normandie, il n’est pas important de savoir si c’est une bonne chose ou non parce qu’il n’y pas d’autre alternative», a fait remarquer Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine au Sommet G20

Il a dit à François Hollande et à Angela Merkel que le problème n’était pas de se rencontrer ou non car pour le président russe, le plus important, c’est que ces rencontres mènent à un règlement de la crise ukrainienne. «J’ai eu l’impression que personne ne voulait de ses rencontres, hormis Poroshenko, peut-être. Mais je n’en sais rien, je n’ai pas parlé avec lui depuis longtemps», a conclu Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine au Sommet G20

Source: Reuters

«Une ingérence extérieure en mer de Chine méridionale ne fera que nuire»

Si un autre pays prend part à la dispute sur la mer de Chine méridionale, cela ne ferait qu’entraver la résolution du problème, estime Vladimir Poutine. «C’est contre-productif», a-t-il tranché, ajoutant que la Russie soutenait la position chinoise concernant la décision rendue par la Cour permanente d’arbitrage de la Haye.

Vladimir Poutine au Sommet G20

Lire aussi : Iles Paracels : la décision de La Haye «intensifiera les conflits» et «la confrontation»

En juillet dernier, cette cour avait jugé que les îles Paracels où les Chinois ont des activités depuis 2 000 ans appartenait aux Philippines. Une décision fortement contestée par la Chine.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales