Deux djihadistes abattus par les forces sécuritaires tunisiennes (PHOTOS CHOQUANTES)

Les forces de sécurité tunisiennes après l'assaut © Capture d'écran Twitter Menastream
Les forces de sécurité tunisiennes après l'assaut

Deux djihadistes ont été tués au cours d'une importante opération sécuritaire nocturne à Kasserine, dans le centre-est de la Tunisie, nouvel épisode dans l'offensive que les autorités mènent contre les terroristes depuis plusieurs mois.

Les combats, qui ont duré plusieurs heures jusqu'à l'aube, ont également fait une victime civile, touchée mortellement lors d'échanges de tirs croisés.

Activement recherchés, deux hommes s'apprêtaient à commettre des «actions terroristes dans la région» et ont été ciblés par la Brigade nationale d'intervention rapide (BNIR) alors qu'ils étaient retranchés dans une maison d'une cité de Kasserine, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Attention ces images peuvent heurter la sensibilité du public

Interrogé par l'AFP, le porte-parole du ministère, Yasser Mesbah, a affirmé qu'ils étaient «suivis depuis plusieurs semaines» pour «leur appartenance à Daesh», acronyme arabe du groupe extrémiste Etat islamique. Leur identité est connue, mais il n'a pas été en mesure de les divulguer pour le moment.

Une source de sécurité a déclaré à un correspondant de l'AFP que des armes, des grenades et une ceinture d'explosifs avaient été saisies. Des clichés de fusils d'assaut de type AK 47 ont été postés sur les réseaux sociaux.

Cette opération intervient moins de deux jours après une attaque à l'explosif au Mont Sammama, près de Kasserine, dans laquelle trois soldats ont été tués et neuf autres blessés. Cette attaque a été revendiquée le 31 août par la Phalange Okba Ibn Nafaâ, groupe lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Depuis la révolution de 2011, la mouvance djihadiste est responsable de la mort de plusieurs dizaines de policiers, de militaires mais aussi de civils et de 59 touristes étrangers en 2015.

Lire aussi : Daesh : la Tunisie prolonge elle aussi l'état d'urgence

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales