Australie : un Français soupçonné d'avoir tué une Britannique avant de crier «Allah Akbar»

L'emplacement de Home Hill, en Australie.© Capture d'écran Google Maps.
L'emplacement de Home Hill, en Australie.

La police australienne suspecte un ressortissant français d'avoir poignardé à mort une femme et blessé deux personnes, dont l'une est à l'heure actuelle dans un état grave, dans une auberge de jeunesse de Home Hill, dans le nord-est de l'île.

Une auberge pour touristes située dans la localité de Home Hill, en Australie, a été le théâtre d'une agression fatale au couteau dans la soirée du mardi 23 août.

Mercredi matin, le directeur adjoint de la police de l'Etat du Queensland, Steve Gollschewski, a fait savoir qu'un Français de 29 ans était soupçonné d'avoir tué une Britannique et blessé grièvement un autre ressortissant du Royaume-Uni, âgé de 30 ans. Une troisième victime, de nationalité australienne, a subi de légères blessures.

Durant son arrestation, l'agresseur supposé aurait lancé «Allah Akbar», des propos qui, selon le haut responsable de la police australienne, «peuvent être interprétés comme extrémistes». Pour autant, celui-ci a indiqué qu'à ce stade de l'enquête, rien ne laissait penser que le suspect avait un lien avec le groupe terroriste Etat islamique.

Les autorités locales ont également informé la presse que le Français était en situation régulière en Australie, et n'était pas connu des services de police.

Le pays, inquiété comme beaucoup d'autres par la menace d'attaques djihadistes, avait relevé son niveau d'alerte terroriste en septembre 2014. Le gouvernement affirme avoir déjoué pas moins de six attentats au cours des 18 derniers mois. 

Lire aussi : Belgique : deux policières attaquées à la machette à Charleroi par un homme criant «Allahou Akbar»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales