Terrorisme : sept personnes arrêtées en août en France, «trois avaient des projets»

Bernard Cazeneuve Source: Reuters
Bernard Cazeneuve

La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a arrêté en août sept personnes «en lien avec des réseaux terroristes», a annoncé mardi 23 août le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

«Le nombre d'individus en lien avec des réseaux terroristes interpellés dans les six premiers mois de l'année en France est équivalent à celui de la totalité de l'année 2015», a déclaré le ministre de l'Intérieur.

«Pour le seul mois d'août, la Direction générale de la sécurité intérieure a procédé à l'arrestation de sept individus, tous écroués, et dont trois au moins avaient des projets constitués», a-t-il ajouté.

Lire aussi : 120 mosquées salafistes dans le viseur du ministère de l'Intérieur en France

Bernard Cazeneuve a tenu ces propos lors d'une rencontre avec son homologue allemand Thomas de Mazière, qu’il recevait ce matin 23 août, place Beauvau.

Initiative franco-allemande pour la sécurité intérieure de l'Europe

Lors de leur réunion de travail, les deux responsables ont également élaboré un certain nombre de propositions afin d'améliorer la sécurité intérieure au sein de l'UE. C'est surtout sur les contrôles des frontières que se sont penchés les ministres, soulignant qu'il fallait «faire évoluer les règles européennes pour rendre plus flexible le rétablissement des contrôles en cas de menace grave».

En ce qui concerne les frontières extérieures, qu'il convient également de «muscler», les responsables ont proposé d'organiser une exercice de simulation de menace à ces frontières avant la fin du mois d'août.

L’utilisation de messageries internet inquiète également les ministres, qui souhaitent que tous les échanges de cette nature puissent être «utilisés dans le cadre de procédures judiciaires».

En savoir plus : la France veut un plan mondial de lutte contre les messageries cryptées comme Telegram

«Nous proposons que la Commission européenne étudie la possibilité d’un acte législatif rapprochant les droits et les obligations de tous les opérateurs pour les obliger à retirer des contenus illicites ou déchiffrer des messages dans le cadre d’enquêtes, que leur siège soit en Europe ou non», a ainsi déclaré Bernard Cazeneuve.

Lire aussi : Les Français doutent de l'efficacité de l'état d'urgence pour gérer la menace terroriste en France

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales