L'Iran prête sa base militaire de Hamadan à la Russie pour «aussi longtemps que nécessaire»

© Marina Lisceva Source: Sputnik

L'armée de l'air russe pourra utiliser la base aérienne de Hamadan (ouest) pour une durée indéterminée, a indiqué le ministre iranien de la Défense, alors que Moscou l'utilise déjà pour mener à bien des frappes contre les terroristes en Syrie.

La Russie peut stationner ses forces sur la base «aussi longtemps qu'elle le jugera nécessaire» pour poursuivre sa mission contre les terroristes en Syrie, a déclaré le 20 août le ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehghan, lors d'une conférence de presse. 

Le ministre a également souligné que la coopération avec la Russie reposait sur des politiques générales de la République islamique et l'approbation du Conseil suprême de sécurité nationale de l'Iran. L'autorisation de déployer un nombre indéterminé de Tupolev Tu-22M3 à longue portée et des bombardiers supersoniques Sukhoi Su-34 a été octroyée à la demande de la Syrie, a souligné le ministre.

Russian bombers strike IS from Iran.

A video posted by RT (@rt) on

«Il s'agit d'une décision militaire prise dans le cadre de la coopération dans la lutte contre Daesh et les autres groupes terroristes [comme le Front Al-Nosra] qui a été organisée à la demande du gouvernement syrien», a déclaré le général Hossein Dehghan.

A la fin du mois de septembre 2015, Moscou avait commencé sa campagne aérienne, à la demande du gouvernement syrien, pour combattre le terrorisme en Syrie. La Russie, l'Iran, l'Irak et la Syrie ont en parallèle créé un centre d'information commun à Bagdad pour coordonner leurs opérations contre l'Etat islamique.

Avant d'étendre leur coopération, Moscou et Téhéran ont signé un accord militaire permettant aux avions russes d'être stationnés à Hamadan. Le principal avantage de cette coopération est la réduction drastique du temps de vol, de l'ordre de 60%, ainsi que des frais de carburant pour les bombardiers russes qui effectuent des frappes en Syrie.

Après ce déploiement, le ministre russe des des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, n'a pas tardé à couper court aux spéculations sur une illégalité présumée de cette opération après avoir essuyé des critiques de la part du département d'Etat américain.

«Ces avions militaires sont utilisés par nos forces aériennes pour mener des frappes sur les positions des terroristes en Syrie avec l'autorisation de l'Iran, après une demande légitime de son gouvernement», a déclaré Sergueï Lavrov. «Il n'y a aucune raison de soupçonner la Russie de violer la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies 2231 [sur la vente et le transfert d'armes à l'Iran]», a également précisé le chef de la diplomatie russe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales