Lavrov répond aux Etats-Unis : la mise à disposition d'une base par l'Iran n'a rien d'illégal

Un bombardier stratégique russe Tupolev Tu-22 M3 Source: Sputnik
Un bombardier stratégique russe Tupolev Tu-22 M3

Alors que les Etats-Unis s'inquiètent de la coopération militaire entre Moscou et Téhéran, pour le ministre des Affaires étrangères russe, la mise à disposition de la base d'Hamedan pour bombarder Daesh est conforme au droit international.

Le déploiement des bombardiers stratégiques russes et la mise à disposition de la base de Hamedan par Téhéran à Moscou respectent le droit international et les résolutions de l'Organisation des Nations unies (ONU), et l'Occident devrait renoncer à chercher des fautes, a estimé Sergueï Lavrov, en réponse aux critiques des Etats-Unis.

Alors que la Russie et l'Iran renforcent leur coopération militaire, l'Occident s'inquiète du renforcement de la coopération militaire entre la Russie et l'Iran. Le département d'Etat américain a déclaré étudier de près la question de savoir si le déploiement des forces russes constituerait une violation de l'embargo sur les ventes d'armes à l'Iran décidé par le Conseil de sécurité de l'ONU par la résolution 2231.

Le porte-parole américain Mark Toner a ainsi estimé que l'utilisation en continu de la base iranienne pour frapper des cibles en Syrie «ne concouraient pas» à atteindre le but de faire cesser les hostilités en Syrie, sans plus étayer son jugement de valeur.

Pour les experts militaires russes, mener les bombardements contre Daesh depuis la base iranienne plus proche de la Syrie que les bases russes permet de réduire la quantité de kérosène nécessaire, ce qui permet d'embarquer plus de bombes et d'augmenter l'efficacité des frappes contre les organisations terroristes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales