Belgique : la police tue un homme qui brandissait un arme en plein centre-ville de Gand

Source: Reuters

Lundi 15 août, en début de soirée, une fusillade a eu lieu à Gand : la police a tiré sur un homme qui refusait de donner son arme. L'affaire n'aurait aucun lien avec la vague terroriste que subit l'Europe.

L'incident s'est produit vers 18h à Vlaanderenstraat, ville flamande du nord du pays. 

Selon le parquet, la police aurait reçu un appel l'informant qu'un homme se trouvait sur la voie publique, une arme à la main. Arrivés sur place, les forces de l'ordre ont ordonné à l'individu de poser son arme au sol. L'homme ayant refusé d'obéir aux injonctions de la police, il a finalement été abattu. Le périmètre a ensuite été bouclé par les autorités.

Une enquête judiciaire a été ouverte «à charge de la victime [l'homme armé] et à charge des policiers» pour déterminer si les tirs des agents étaient justifiés, a annoncé la porte-parole du parquet, Julie Van Hoorebeke. Elle a ensuite précisé que la fusillade n'était aucunement liée à des faits de terrorisme. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales