Australie : des militants d'extrême droite déguisés en musulmans prennent d'assaut une église

Un groupe de militants d'extrême droite s'est livré à une étrange opération de communication en Australie : déguisés en musulmans et scandant des slogans hostiles à l'Islam, ils ont envahi une paroisse, trop favorable aux migrants selon eux.

La scène s'est déroulée à Gosford, sur la côte est de l'Australie. Ce samedi 14 août, alors que le prêtre Rod Bower célébrait la messe dans sa paroisse anglicane, une dizaine de personnes grimées en musulmans ont interrompu l'office, imitant des prières musulmanes avec un haut-parleur. 

Le «Party of Freedom» (Parti de la Liberté), un parti d'extrême droite australien, a revendiqué ce coup de communication sur sa page Facebook, publiant une vidéo de l'incident, mais aussi des photos de ses militants déguisés et visiblement amusés de leur mise en scène. 

Le parti et ses militants auraient choisi cette église pour son positionnement ouvert et favorable à l'islam et à l'immigration. «Bless the burqa» aurait par exemple été diffusé sur le panneau d'affichage de la paroisse, à l’extérieur de l’église. Le jour de cet incident, on pouvait aussi lire sur ce même panneau d'affichage «Bonne chance à l'équipe olympique australienne et à l'équipe de réfugiés».«Nous soutenons la communauté musulmane, nous essayons de bâtir des ponts entre les différentes religions», explique le père Bower, à la tête de la paroisse. 

Un positionnement pas franchement du goût de ces militants, qui déclaraient avec ironie dans l'église «Nous voulons partager l'islam avec vous, c'est votre avenir, nous sommes une richesse !»

Le père Bower s'est dit scandalisé et profondément choqué par cet incident : «Venir dans un espace sacré, célébrant l'acte ultime de l'amour, pour y proclamer des messages de haine... c'est profondément choquant.»

Depuis plusieurs mois, l'Australie est confrontée à une multiplication des incidents liés à l'immigration et à l'islam. Le 7 août dernier, la police a interpellé un militant d'extrême droite suspecté de préparer un attentat. En juin dernier à Perth en Australie, une bombe incendiaire était lancée sur une mosquée lors de la prière

En mai et en juin, de violents affrontements à Melbourne avaient opposé à des militants de gauche et d'autres d'extrême droite sur l'épineux dossier de l'immigration.

Simultanément, l'Australie est préoccupée depuis plusieurs années par la montée de l'extrémisme islamiste sur son sol et a relevé en septembre 2014 son niveau d'alerte face à la menace terroriste. Au moins six attentats ont été déjoués sur le territoire australien au cours des 18 derniers mois, selon le gouvernement. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales