Milwaukee : voitures brûlées et affrontements après le décès d’un jeune Afro-américain (IMAGES)

© Capture d'écran du compte de Twitter

La ville américaine de Milwaukee, dans le Wisconsin, a été le théâtre de violentes émeutes dans la nuit du 13 au 14 août, après qu'un Noir a été abattu par la police. Une station d'essence et une banque, notamment, ont été incendiées.

La mort d'un jeune Afro-Américain, samedi 13 août, a généré durant la nuit d'importants affrontements avec les forces de l'ordre ainsi que de nombreuses destructions de biens privés, à Milwaukee, dans l'Etat du Wisconsin.

Une foule d'Afro-Américains s'était rassemblée dans la soirée près de la scène du drame, sur le boulevard Sherman, afin de manifester contre les violences policières à l'encontre des Noirs, avant que la situation ne dégénère.

Plusieurs véhicules, parmi lesquels des voitures de police, ont été incendiés par les manifestants.

Les émeutiers ont également mis le feu à une station d'essence. D'après la police de Milwaukee, des coups de feu ont été tirés près de celle-ci, afin d'éloigner les membres des forces de l'ordre qui souhaitaient éteindre le brasier.

Parmi les autres bâtiments incendiées durant la nuit du 13 au 14 juillet figure une agence de la banque BMO Harris Bank.

© © Ustream EX414

Durant les émeutes, des policiers ont dû barricader l'un de leurs postes de police, ont rapporté des témoins.

En outre, le Milwaukee Journal Sentinel a fait savoir qu'une centaine d'émeutiers avaient été impliqués dans des affrontements avec une vingtaine de policiers. Les manifestants auraient déclenché les hostilités en brisant les vitres d'une voiture de police dans laquelle se trouvaient plusieurs agents.

Selon les forces de l'ordre, l'un de leurs membres a été hospitalisé, après le jet d'une brique sur une vitre de son véhicule de service. Le maire de la ville, Tom Barret, a par ailleurs annoncé que trois personnes avaient été arrêtées en lien avec ces violences.

Peu avant l'éclatement de ces scènes d'insurrection, une femme, supposée être une proche du jeune Afro-Américain décédé dans l'après-midi, avait appelé les manifestants à conserver leur calme. Sans succès. 

L'événement à l'origine de ce soulèvement s'est produit le 13 août, lorsqu'un agent de police a demandé à une voiture dans laquelle se trouvaient deux individus de se ranger sur le bas-côté. Ceux-ci ont alors quitté le véhicule et ont pris la fuite, provoquant une course-poursuite avec le policier. Ce dernier a fini par tirer sur l'un des deux fugitifs, un jeune homme de 23 ans dont le nom n'a pas été révélé, qui était selon le porte-parole de la police de Milwaukee armé d'un pistolet volé.

Le jeune Afro-Américain abattu, connu des services de police en raison de nombreuses arrestations dont les motifs n'ont pas été rendus publics, est décédé.

A la suite du drame, le policier responsable du tir fatal a été temporairement relevé de ses fonctions, tandis qu'une enquête a été ouverte.

La ville de Milwaukee connaît un important pic de violences depuis quelques jours. Un homicide est survenu le 12 août et deux autres ont été rapportés le lendemain, à proximité du quartier dans lequel a eu lieu la couse-poursuite qui a provoqué ces émeutes.

Lire aussi : 200 arrestations après des manifestations du mouvement Black Lives Matter aux Etats-Unis (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales