Irak : des rebelles prennent d'assaut un site gazier et un champ de pétrole

Le champ de pétrole Bai Hassan, en Irak, après l'assaut.© Ako Rasheed Source: Reuters
Le champ de pétrole Bai Hassan, en Irak, après l'assaut.

Des groupes armés ont attaqué deux infrastructures énergétiques dans la province irakienne de Kirkouk, en grande partie contrôlée par les forces kurdes. Les attaques, qui ont fait cinq morts, n'ont pour l'instant pas été revendiquées.

La région de Kirkouk en Irak, où les agressions de groupes islamistes et de Daesh sont d'ordinaire rares, a été dimanche 31 juillet le théâtre d'une double attaque destructrice et sanglante. 

Des motards armés se sont introduits dans une installation gazière à l'ouest de Kirkouk, chef-lieu de la province du même nom, et ont tué quatre de ses gardes, ont rapporté, selon l'AFP, des responsables de la Compagnie pétrolière du Nord (NOC) et des forces kurdes. Les assaillants ont déposé des bombes dans le site, avant de prendre la fuite.

Non loin de là, au moins quatre individus armés s'en sont pris au champ pétrolier de Bai Hassan.

Selon le colonel des forces kurdes, deux d'entre eux ont été tués par les gardes de l'infrastructure, l'un s'est enfuit et un quatrième s'est fait exploser, provoquant l'embrasement de plusieurs réservoirs de pétrole. Un ingénieur a été tué dans ce raid, et sept autres personnes ont été blessées.

L'identité de ces rebelles n'est pas claire : si l'agence liée à l'Etat islamique, Amaq, a rapporté que le site Bai Hassan avait été attaqué, elle n'a pas précisé si les combattants impliqués dépendaient du groupe djihadiste.

Les troupes du gouvernement irakien et les combattants kurdes, qui revendiquent tous deux certains pans de la province de Kirkouk, combattent de manière séparée les forces de Daesh dans celle-ci. En raison du recul de l'armée irakienne sous les assauts de l'Etat islamique, les Kurdes ont déjà pris le contrôle d'une partie du territoire de cette province septentrionale, proche du Kurdistan (une région autonome d'Irak).

Lire aussi : L’armée irakienne fait exploser un camion-kamikaze de Daesh au lance-roquettes (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales