WikiLeaks publie des enregistrements audio provenant du piratage ciblant le parti démocrate

- Avec AFP

Source: AFP

Dans la nuit du 27 au 28 juillet, WikiLeaks a rendu publics des enregistrements provenant de serveurs du parti démocrate, y compris celui d'une supportrice d'Hillary Clinton demandant que le parti cesse «de se plier en quatre» pour Bernie Sanders.

Des liens vers 29 enregistrements ont été postés sur Twitter quelques heures avant que le président américain Barack Obama ne monte sur scène à Philadelphie, lors de la convention démocrate où Hillary Clinton a été officiellement désignée candidate du parti à l'élection présidentielle de novembre.

Dans un message audio d'une minute, une supportrice d'Hillary Clinton en colère se déclare «furieuse» à cause de ce qu'elle perçoit comme un soutien du parti démocrate à Bernie Sanders, sénateur du Vermont et candidat malheureux à l'investiture démocrate, soutien qui lui donnerait «trop d'influence».

«Bernie est la pire personne au monde pour être dans les rangs du parti démocrate, car ce n'est pas un démocrate», estime cette femme dont l'identité n'est pas connue.

«Arrêtez de vous plier [aux volontés] de quelqu’un qui aime jouer les victimes et qui attaque Hillary, donnant [au candidat républicain Donald] Trump toutes ses munitions. Je quitterai le parti démocrate s'il continue à cajoler Bernie Sanders», a-t-elle menacé, sans que l'on sache quel membre du parti elle essayait de joindre.

Lire aussi : l'équipe de Sanders envisageait de demander un avion contre son soutien à Clinton

Deux autres appels soulèvent la question de l’attitude de la direction du parti démocrate à l’égard du sénateur du Vermont. La plupart des messages contenaient seulement des numéros et des noms pour un rappel, ou des communications quant au déroulement de conférences.

La publication intervient quelques jours après la publication par WikiLeaks de près de 20 000 messages internes de hauts responsables du parti démocrate, dont certains montrent un parti pris en faveur d'Hillary Clinton lors des primaires, ce que Bernie Sanders et ses partisans n'avaient cessé de dénoncer.

La divulgation des emails a été la goutte d'eau de trop pour la présidente du parti, Debbie Wasserman Schultz, dont la tête était réclamée depuis des mois par le camp Sanders. Elle a annoncé sa démission par communiqué le 24 juillet, 24 heures avant l'ouverture de la convention.

La convention d'investiture démocrate, qui voulait donner l'image d'un parti uni et en ordre de bataille pour l'élection présidentielle de novembre, n'a fait que mettre au jour la colère de partisans indéfectibles de Bernie Sanders qui se sentent spoliés par le système des primaires démocrates.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales