Violences et humiliation : des officiers allemands s'en prennent à des immigrés

Une voiture policière allemandeSource: Reuters
Une voiture policière allemande

Dans le nord de l’Allemagne, une enquête a été ouverte sur des cas présumés de violence policière contre des migrants dans la ville de Hanovre.

Les autorités ont été indignées par les informations révélées par la chaîne de télévision NDR, qui ont engendré les condamnations de responsables allemands et l’ouverture d’une enquête pénale.

Dans un des cas, selon la chaîne, un marocain menotté aurait été forcé à manger de la viande de porc pourrie depuis le sol même du commissariat. Plus tôt, un policier se serait vanté sur le service de messagerie WhatsApp d’avoir presque étranglé un afghan. Dans un message cité toujours par NDR, l’officier a écrit : «Je l’ai mis K.O.. Un Afghan. En situation irrégulière. J’ai mis mon doigt dans son nez. Il s’est étouffé. C’était marrant. Je l’ai traîné à travers tout le commissariat dans ses menottes. C’était le pied. Il couinait comme un cochon. C’était un cadeau de Allah».

La chaîne a cité une source anonyme au sein de la police qui a raconté qu’«on entendait souvent des cris en cellule de rétention, et quand ils devenaient trop perçants, on fermait tout simplement la porte».

Une responsable allemande en charge de l’intégration sociale Aydan Ozoguz a qualifié ces allégations de «choquantes». La maison d’un officier et son bureau ont été fouillés, les procureurs ont trouvé sur son portable des photos d’un homme retenu dans une position dégradante. Selon NDR, les témoins en relation avec les cas de violences présumés sont actuellement interrogé.

La semaine dernière, une enquête pénale a été ouverte pour des cas similaires d’abus de force par les policiers à Calais, en France, où les officiers ont expulsé sans ménagement des immigrés de véhicules où ils étaient cachés pour se rendre en Grande-Bretagne. La police des polices a également été saisie pour faire lumière sur les circonstances de ces faits.

En savoir plus : la police enquête sur les violences commises contre les migrants à Calais

L’investigation a été lancée suite à la publication par les activistes locaux d’une vidéo sur Youtube montrant des officiers de police utilisant la force contre les migrants. Les images prises juste après la visite de Bernard Cazeneuve dans la région viennent confirmer le rapport  de l’organisation internationale de défense des droits de l’homme Human Rights Watch publié en janvier dernier dénonçant les violences policières à Calais.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales