Australie: un reportage terrifiant sur la torture de mineurs en prison fait scandale (VIDEO)

Australie: un reportage terrifiant sur la torture de mineurs en prison fait scandale (VIDEO)© Capture d'écran Youtube
Un jeune ligoté avec un sac sur la tête tenu par ses geôliers
Suivez RT France surTelegram

Les autorités australiennes ont réclamé une enquête sur les conditions de détention dans une prison pour mineurs après qu’un reportage a montré des gardiens en train de frapper les adolescents et de les asperger de gaz lacrymogènes.

Les incidents, se sont déroulés entre 2010 et 2012 dans les institutions d'Alice Springs et le centre de détention pour mineurs de Don Dale. Les images montrent un jeune être jeté dans une pièce les poings liés, ou encore, frappé par le personnel pénitentiaire. La victime, Dylan Voller, avait entre 13 et 14 ans au moment des faits.

Le docteur Howard Bath – le commissaire aux enfants du Territoire du Nord qui a découvert ces mauvais traitements – avait mené son enquête avant de présenter ses résultats au gouvernement en 2012. Mais aucune publicité concernant ces révélations n'avait été faite à l'époque.

Ce rapport mettait déjà en lumière le fait que Dylan Voller passait de longues périodes en isolement et qu'il était victime d'un exercice «inapproprié et excessif de la force». Le docteur Bath a confié à la chaîne ABC que les autorités étaient informées de ces mauvais traitements, mais que rien n'avait été fait pour pour faire en sorte que ces incidents s'arrêtent.

L'émission diffusée le 25 juillet par ABC montre des gardes en train de déshabiller les délinquants, parmi lesquels de nombreux aborigènes, et de les asperger de gaz lacrymogène. Certains sont placés à l'isolement pendant des semaines. Dans une des vidéos, on voit un adolescent de 17 ans enchaîné à une chaise par les chevilles, les poignets et le cou et abandonné pendant deux heures, une cagoule sur la tête. ABC n'a pas révélé comment elle avait obtenu ces images, invoquant la nécessité de protéger ses sources.

(ATTENTION CES IMAGES PEUVENT CHOQUER)

Le Premier ministre Malcolm Turnbull s'est dit «horrifié» par les images diffusées par la chaîne publique ABC et qui montrent les conditions qui prévalent dans un centre de détention pour délinquants juvéniles du Territoire du Nord.

«Comme tous les Australiens, j'ai été profondément choqué, choqué et horrifié, par ces images montrant les mauvais traitements infligés à des enfants au centre de détention Don Dale», a-t-il déploré. Une commission d'enquête royale va être créée par le gouvernement, en collaboration avec les autorités du Territoire du Nord.

Le Territoire du Nord a l'un des taux de criminalité les plus élevés d'Australie et les aborigènes y représentent plus des deux tiers de la population carcérale.

D'après Amnesty International, les enfants aborigènes ont 26 fois plus de chances de se retrouver en prison que les autres enfants, dans un contexte de lacunes éducatives, de chômage élevé et de toxicomanie. L'ONG Human Rights Watch (HRW) a expliqué qu'elle demandait depuis longtemps au gouvernement de réagir aux abus commis dans les centres de détention pour jeunes délinquants. La situation dans le Territoire du Nord n'est que la partie émergée de l'iceberg, estime-t-elle.

Pour Elaine Pearson, directrice pour l'Australie de HRW, ce qui se passe à Don Dale est «l'exemple classique de ce qu'il ne faut pas faire avec les jeunes en difficulté».

«L'utilisation excessive de la force, l'isolement et les fers sont barbares et inhumains», a-t-elle dénoncé avant d'ajouter : «La force excessive est un abus et ceux qui commettent ces abus doivent répondre de leurs actes.»

Lire aussi : Un jeu vidéo où les joueurs doivent tuer des autochtones australiens retiré des ventes



Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix