Italie : la maire de Turin veut faire de sa ville la première agglomération végétarienne du pays

Source: Reuters

Célèbre pour ses spécialités de viande, le Piémont va devoir changer de cap : la nouvelle maire envisage en effet de reconvertir les spécialités carnées en mets purement végétariens.

Adieu veau à la sauce au thon et bœuf braisé. Face à la directive de la nouvelle maire de Turin, Chiara Appendino, une des figures de proue du Mouvement des Cinq Etoiles (M5S), qui entend imposer les menus végétariens et «vegan», les bouchers ont du pain sur la planche. Et surtout du souci à se faire. 

L'application des 62 pages du manifeste du parti - qui appelle par ailleurs à une meilleure gestion de l'environnement et des espaces publics - sera en effet une grande première en Italie, où les traditions culinaires ayant pour base la viande sont vieilles de plusieurs siècles. 

L'objectif de cette campagne : avoir une économie plus respectueuse de l'environnement et des animaux, mais aussi plus saine. 

Si les détails stratégiques de la mise en place d'une telle politique n'ont pas encore été révélés, The Guardian révèle qu'il s'agirait principalement de mettre en place des programmes éducatifs et de sensibilisation à la nutrition et au bien être animal dans les écoles. 

Sur Twitter, certains n'ont pas manqué de tourner ce programme en dérision, comparant Chiara Appendino à une donneuse de leçons pour petits enfants. 

Reste à savoir comment les producteurs de viande vont réagir, dans une région où la question est sensible. En 2015, face à une déclaration de l'OMS selon laquelle la charcuterie, les saucisses, le jambon, et autres salamis étaient cancérigènes, les principaux intéressés avaient qualifié des propos de ce genre de «terrorisme anti-viande». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales