Un célèbre journaliste russe meurt dans l'explosion d'une voiture à Kiev (VIDEO)

© Capture d'écran du compte de Twitter

Pavel Cheremet, journaliste russe très réputé, est mort au volant d'une voiture qui a explosé dans les rues de Kiev. La voiture appartenait à son employeur, le directeur du journal Oukraïnskaya Pravda.

L’explosion meurtrière s’est produite à 7h45 (heure locale) en plein centre de la capitale ukrainienne. Pavel Cheremet n’a réussi qu'à parcourir quelques centaines de mètres dans la voiture de son chef, Alena Pritoula, avant que la voiture n'explose. Le journaliste, qui était seul dans la voiture, est mort sur le coup.

La police ukrainienne a confirmé la mort du journaliste russe, précisant qu’il s’agissait d'un meurtre, des matériaux explosifs ayant été retrouvés dans les restes de la voiture.

Alors que le parquet ukrainien s’est déjà saisi de l’affaire, le président Petro Porochenko a déjà sollicité l’aide du FBI américain dans l’enquête, ont annoncé les médias ukrainiens. La participation d’Europol a également été requise par les autorités ukrainiennes.

La communauté internationale a condamné la meurtre de Pavel Cheremet. La représentante de l’OSCE pour la liberté des médias, Dunja Mijatović, a appelé à une enquête en profondeur sur les circonstances de l’explosion. La Fédération internationale des Journalistes s'est jointe aux condamnations.

En savoir plus : Oles Bouzina, présentateur ukrainien, connu pour sa critique envers Kiev, a été abattu

Pavel Cheremet, âgé de 44 ans, vivait et travaillait en Ukraine les cinq dernières années. Depuis 2012, il collaborait au journal Oukraïnskaya Pravda et, depuis septembre 2015, était à la tête de son propre programme à la radio Vesti.

Source: Sputnik

Сe n'est pas la première fois que Kiev est le théâtre de l'assassinat de journalistes. Le plus connu de ces meurtres est celui du journaliste Oles Bouzina en avril 2015, abattu près de sa maison dans la capitale ukrainienne. Les suspects avaient été arrêtés deux mois plus tard. A la fin de l’année 2015, ils étaient libérés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales