Rio-2016 : le CIO étudie toutes les options légales, dont l'exclusion de tous les sportifs russes

Source: Reuters

Le Comité international olympique a créé une commission pour trancher sur l'exclusion de l'ensemble de la délégation russe des JO de Rio. Avant toute décision d'exclusion, le comité souhaite recueillir l'avis préalable du Tribunal arbitral du sport.

Le Comité international olympique (CIO) a déclaré qu'il allait passer en revue «toutes les options légales» entre une exclusion collective des athlètes russes et «le droit à la justice» individuelle de chacun des sportifs.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS), basé à Lausanne en Suisse, a commencé ses auditions un jour après la publication du rapport McLaren par l'Agence mondial antidopage, document qui dénonce un système de dopage d'Etat dans l'athlétisme russe. Le TAS devrait rendre son arbitrage jeudi prochain et son avis pèsera aussi dans la balance afin de déterminer si les athlètes russes pourront ou non participer aux JO d'été 2016.

De son côté, le CIO va initier une nouvelle analyse des échantillons des athlètes russes ayant pris part au JO d'hiver de Sotchi en 2014 et a également demandé à l'Agence mondiale antidopage (AMA) de donner les noms des athlètes russes que le rapport McLaren met en cause. Le comité a toutefois interdit au ministre des Sports russe Vitali Moutko de se rendre aux JO de Rio.

Les conclusions du rapport Mclaren publié ce lundi 18 juillet accusent Vitali Moutko ainsi que les services secrets russes d'être impliqués dans les échanges et substitutions d'échantillons qui auraient eu lieu dans les laboratoires d'analyse de Moscou et Sotchi lors des Mondiaux d'athlétisme en 2013, peu avant les JO d'hiver de Sotchi en 2014.

L'AMA avait dans la foulée demandé officiellement l'exclusion de la Russie des JO d'été 2016 et appelé à «empêcher la participation des athlètes russes aux compétitions internationales». 

En savoir plus : Scandale du dopage : Poutine dénonce l'intrusion de la politique dans le sport

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales