Dopage : Lavrov s'est plaint auprès de Kerry des «exigences antirusses»

John Kerry et Sergueï Lavrov lors de la visite du diplomate américain à Moscou Source: Sputnik
John Kerry et Sergueï Lavrov lors de la visite du diplomate américain à Moscou

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s'est plaint, le 19 juillet, auprès de son homologue américain John Kerry des exigences de l'Agence américaine antidopage (USADA), qui a appelé à l'exclusion de tous les sportifs russes des Jeux de Rio.

Lors d'un entretien téléphonique avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry, Sergueï Lavrov lui a dit tout ce qu'il pensait «des demandes provocatrices et antirusses de l'USADA adressées au Comité international olympique (CIO)», a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

De son côté, «John Kerry s'est dit d'accord sur la nécessité d'empêcher la politisation du sport», affirme le ministère.

Le directeur de l'USADA, Travis Tygart, avait envoyé dès le 15 juillet, avant même la publication du rapport McLaren, une lettre cosignée par son homologue de l'agence canadienne antidopage demandant au président du CIO, Thomas Bach, d'exclure la Russie des JO-2016 qui auront lieu à Rio du 5 au 21 août prochain.

Le 18 juillet, suite à la publication officielle du rapport commandé par l'Agence mondiale antidopage (AMA) au juriste Richard McLaren, le Kremlin avait déjà fustigé cet appel à l'exclusion de la Russie.

Lire aussi : Scandale du dopage : Poutine dénonce l'intrusion de la politique dans le sport

«On a l'impression que des experts de l'USADA ont eu accès au rapport avant sa publication et peut-être même défini eux-mêmes sa tonalité et son contenu», avait déploré le Kremlin le 18 juillet, dénonçant la tentative d'un pays – les Etats-Unis pour ne pas les nommer – de «dicter sa volonté à toute la communauté sportive».

Le Comité olympique russe a renchéri en estimant que de tels appels relevaient d'une «campagne planifiée» visant à exclure la Russie des Jeux olympiques de Rio.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales