Un élève musulman refuse la poignée de main de sa proviseure, la remise des diplômes boycottée

Un élève musulman refuse la poignée de main de sa proviseure, la remise des diplômes boycottée© Fabian Bimmer Source: Reuters

Un groupe d’enseignants allemands a décidé de boycotter la cérémonie de remise des diplômes de leur école après qu’un des étudiants, musulman, a refusé de serrer la main de la proviseure, invoquant ses convictions religieuses.

C’est tout d’abord l’enseignante de l’étudiant de l’école Kurt-Tucholsky, à Hambourg, qui a essuyé un refus. Alors qu’elle avait tendu la main afin de le féliciter pour la réussite de ses examens, il s’est abstenu de la saisir, lui tendant à la place son poignet couvert, rapporte le journal local Hamburger Morgenpost.

Le jeune homme a ensuite pris soin d’expliquer à sa professeure qu’il ne voulait pas l’insulter mais qu’il n’avait pas pu faire autrement en raison de restrictions religieuses qui lui interdisaient de serrer la main à une personne du sexe opposé.

Si la maîtresse a fait preuve de compréhension, l’incident a pris une autre dimension lorsque l’étudiant a refusé la poignée de main de sa proviseure, Andrea Lüdtke, provoquant l’indignation d’une partie du personnel de l’école.

Cinq professeurs ont alors demandé à celle-ci d’exclure le garçon de la cérémonie de remise des diplômes, ce qu’elle a refusé de faire.

Elle a par la suite expliqué au journal local qu’il s’agissait d’un étudiant avec des résultats exceptionnels et qu’il n’était «aucunement radical ou extrémiste».

La proviseure a cependant souligné que la direction de l’école «réfléchit maintenant à la façon de signaler publiquement que nous ne pouvons tolérer une telle attitude», question qui ne s’était jamais posée auparavant dans l’établissement.

Ailleurs en Allemagne, ce n’est pas la première fois qu’un tel débat agite la société. Récemment, un imam qui avait refusé de serrer la main d’une professeure dans une école privée berlinoise a fait l’objet d’une plainte devant la justice, l’enseignante estimant que l’imam devait «s’adapter à la culture allemande».

En Suisse, dans le canton de Bâle-Campagne, la problématique a même inspiré une loi, qui interdit de refuser une poignée de main, au motif que cela consisterait à impliquer l'autre «dans un acte religieux» contre son gré.

Lire aussi : Quand l'AfD prétend que «l’islam est étranger à l’Allemagne», 60% des Allemands approuvent

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»