Journaliste, il réussit à mettre de fausses bombes à bord d'avions dans l'aéroport de Tel Aviv

Un avion dans l'aéroport de Tel Aviv © Nir Elias Source: Reuters
Un avion dans l'aéroport de Tel Aviv

Un reporter a réussi à déjouer la sécurité – réputée pour être draconienne – de l'aéroport de Tel Aviv, en se faisant embaucher comme agent de ménage, avant de placer des bombes factices dans des avions. De nouvelles mesures ont été mises en place.

David Suleiman, journaliste pour la chaîne israélienne numéro 2, a réussi à tromper les contrôles de sécurité d'une société de ménage travaillant pour l'aéroport en utilisant la carte d'identité d'un ami, à l'allure pourtant bien différente. Alors que lui-même est chauve et a les yeux clair, son ami a un crâne bien fourni et les yeux sombres.

David Suleiman (à droite) et son ami (à gauche)© Capture d'écran Channel 2
David Suleiman (à droite) et son ami (à gauche)

Ainsi, le journaliste a pu avoir accès à des zones sensibles de l'aéroport et a pu placer des fausses bombes dans plusieurs avions sans jamais être remarqué. Celles-ci étaient placées dans des canettes de soda, tout comme la véritable bombe qui a coûté la vie à 224 passagers de l'avion russe dans le Sinaï en octobre dernier. Ces canettes avaient été amenées de l'extérieur, et il n'a subit aucun contrôle de sécurité pouvant prévenir l'entrée de ce genre d'objets. Il s'est ensuite filmé en train de poser les «bombes» à bord des avions.

«Pendant deux jours, j'ai travaillé sur 12 avions et j'aurai pu faire ce que je voulais dans chacun d'entre eux», précise-t-il au cours de son reportage. Au cours de l'émission, on voit notamment le journaliste entrer dans le cockpit d'un des appareils et accéder ainsi aux commandes de l'avion.

Voulant pousser l'exercice, David Suleiman s'est aventuré sur le tarmac de l'aéroport à l'endroit où les bagages sont chargés. Loin d'être questionné sur la raison de sa présence à cet endroit, celui-ci s'est même vu demander de l'aide pour charger les valises.

Réagissant à ce reportage, le directeur de l'association pour la sécurité d'Israël, et ancien responsable de la sécurité de l'aéroport, a accusé l'entreprise sous-traitante de «négligence», affirmant que la fausse identité du journaliste «aurait immédiatement dû être découverte». Pini Shiff a ajouté que les procédures concernant la sécurité avaient été changées depuis la diffusion du reportage.

Une plainte a été déposée par l'aéroport de Tel Aviv contre David Suleiman pour s'être fait passé pour un fonctionnaire.

Le modèle de sécurité des aéroports israéliens a été cité par de nombreux experts comme un exemple à suivre après l'attaque de l'aéroport de Bruxelles en mars dernier. Des responsables de la sécurité israéliens avaient affirmé avoir prévenu les autorités belges de l'existence de «failles sécuritaires» dans leurs dispositifs quelques semaines avant les attentats.

LIRE AUSSI : Israël soupçonné d'espionner le téléphone de Manuel Valls, une enquête en cours

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales