Massacre annuel des baleines dans les îles Féroé, les activistes protestent (IMAGES CHOCS)

Les photos de la chasse annuelle aux baleines dans les îles Féroé choquent les internautes à nouveau. Alors que les défenseurs des animaux continuent de protester, le gouvernement protège les traditions de la région acquises au cours des siècles.

Chaque année, en marge de l’Europe, les hommes des îles Féroé se réunissent pour chasser la baleine. Ils partent en mer pour rameuter les mammifères marins vers les côtes, et c'est là que le bain de sang commence.

«Les baleines sont repoussées vers la côte et abattues par les habitants», a fait savoir le groupe de défense de l'environnement et de conservation. Selon lui, environ 50 animaux ont été tués au cours de la première chasse cette année.

L’année dernière, un navire transportant un groupe d'activistes qui tentait de perturber la chasse traditionnelle n'a pas été autorisé à pénétrer dans les eaux féroïennes par les autorités.

Pour leur part, les autorités locales protègent cette pratique et éloignent les activistes.
«La chasse à la baleine fait partie de la vie des îles Féroé. De plus, sa viande et sa graisse sont irremplaçables dans la vie quotidienne», a fait remarquer le porte-parole du gouvernement.

L'économie des Féroé, un chapelet d'îles constitutif du Danemark situé entre la mer de Norvège et l'océan Atlantique nord, est toujours fondée sur la pêche. Dans des temps plus anciens, lorsque l'archipel faisait face à des périodes de pénurie, leurs habitants avaient recours à de tels massacres. La tradition est restée.

Lire aussi : Sanglante tradition : 250 baleines massacrées dans les îles Féroé

En outre, «le massacre des baleines dans les îles Féroé est mené conformément au droit international et aux principes du développement durable reconnus mondialement», a précisé le porte-parole du gouvernement des Féroé.

Paradoxalement, le gouvernement a adopté au début de l'année une loi qui empêche les navires d'entrer dans les eaux des Féroé pour «ne pas déranger les baleines».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales