Hooligans russes privés de sortie en vertu d'une convention signée avec l'UEFA

Source: Reuters

14 pays dont la Russie ont signé une convention qui vise à éviter les incidents non seulement dans les stades, mais aussi, en dehors, en empêchant les hooligans patentés de quitter leur pays lors des grandes compétitions internationales.

La convention destinée à lutter contre le hooliganisme a été signée le 3 juillet sous le patronage du Conseil de l'Europe, institution à ne pas confondre avec le Conseil européen. Le Conseil de l'Europe a pour mission de promouvoir la démocratie et les droits de l'Homme et regroupe 47 Etats, mais n'a qu'un pouvoir de recommandation.

«Je suis sûr qu'à l'avenir nous pourrons valoriser les informations recueillies par les différentes polices», a détaillé Michael van Praag, vice-président de l'UEFA. «Cela n'a pas toujours marché à 100% et c'est pour ça que cette [nouvelle] convention existe», a poursuivi l'intéressé. L'accord a également pour but de permettre une meilleure coordination des ressources comme des moyens à disposition des polices des différents pays signataires et de mieux partager les informations entre elles. 

En plus de la Russie, 14 pays ont signé cette convention : la France, la Bulgarie, la Géorgie, la Grèce, la Lituanie, la Moldavie, Monaco, le Monténégro, les Pays-Bas, le Portugal, la Suisse, la Macédoine et l'Ukraine. Dix Etats, parmi lesquels le Royaume-Uni, l'Allemagne et la Belgique ont promis d'y apposer leur signature prochainement.

Cette nouvelle convention a été rédigée alors que les hooligans font à nouveau la une des journaux. L'Euro 2016 de football a en effet été émaillé de nombreux incidents, notamment à Lille et à Marseille dans le quartier du Vieux-Port en marge de la rencontre entre l'Angleterre et la Russie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales