Les combattants du Front al-Nosra se dirigent vers la frontière entre la Syrie et la Turquie

Les ruines d'une ville syrienne
Les ruines d'une ville syrienne

Les habitants de villages syriens de la province d’Alep ont indiqué avoir observé des groupes terroristes armés d’artillerie lourde vers la frontière turco-syrienne, selon le Centre russe pour la réconciliation en Syrie.

Selon ce bulletin du Centre russe, les terroristes ne cessent d’empêcher la bonne application du cessez-le-feu et mènent des actions de combat. Ils ont ainsi ouvert le feu contre les localités d'Al-Khader, Koudeikhi et Khandrate, ainsi que dans les quartiers de Cheikh Maqsoud, Az-Zagra et le district des collines Maddafi dans la ville d’Alep.

«Les terroristes ont aussi tiré contre les villes suivantes : Fouaa (province d’Idlib), Khouteita al-Djarach, Khaouch-Kharabou, Djarach, Chourkhoune et Blelié (province de Damas) ainsi que contre un pont ferroviaire près du village de Meïda», précise le bulletin.

Plus tôt, le Centre russe avait signalé que, pendant le régime de cessez-le-feu, les terroristes avaient regroupé leurs forces. Début juin, le Front al-Nosra a tenté à deux reprises de mener une offensive dans la région d’Alep. L’armée syrienne ayant réussi à repousser ses attaques, les terroristes ont commencé à pilonner des quartiers résidentiels.

Le cessez-le-feu en Syrie est entré en vigueur le 27 février, mais il ne s'applique ni à Daesh, ni au Front al-Nosra, ni aux autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'ONU.

Lire aussi : Etat-major russe sur la Syrie : c’est notre patience et non celle des Etats-Unis qui a des limites

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales