Belgique : réunion de crise après une alerte à la bombe à Bruxelles

La police belge est déployée© Capture d'écran Twitter
La police belge est déployée

Une alerte a la bombe a été déclenchée ce mardi 21 juin au centre commercial City 2 en plein cœur de Bruxelles. Les services de secours et le Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (SEDEE) sont sur place.

L'alerte a été déclenchée à 04h30 GMT après qu'un homme au comportement suspect non loin du centre commercial City 2 a été signalé. Un homme a été interpellé sur les lieux en possession d'une ceinture explosive factice, a annoncé le parquet de Bruxelles. «Aucun engin explosif n'a été retrouvé à ce stade», a-t-il ajouté.

Une équipe de déminage avait été dépêchée sur place.

La circulation sur le boulevard du Jardin Botanique, devant le centre commercial, a été interrompue. Un porte-parole de la police bruxelloise a indiqué que les magasins du secteur autour du centre resteraient fermés jusqu'à nouvel ordre.

Plusieurs accès du métro situés sous le centre commercial en alerte étaient bloqués mardi matin, et de nombreux militaires armés étaient visibles dans la zone, a rapporté un journaliste de l'AFP.

Des employés vêtus de gilets jaunes fluorescents indiquaient aux passagers l'unique sortie, embouteillée mais sans aucune panique perceptible de la part des usagers, qui pouvaient circuler sur le trottoir opposé à celui du centre commercial.

Une réunion technique au centre de crise s'est achevée ce mardi 21 juin au matin, à laquelle a participé le Premier ministre Charles Michel qui a bouleversé son agenda, quittant une émission de radio. «Pour l'instant, la situation est sous contrôle», a-t-il déclaré en quittant le centre de crise où avait lieu la réunion, «les services de sécurité restent extrêmement vigilants». 

Le niveau d'alerte 3 déjà activé ainsi que les mesures de sécurité mises en place en Belgique restent inchangées, selon le centre de crise belge.

Frappée le 22 mars dernier par le groupe Etat islamique (EI), Bruxelles vit au rythme des alertes terroristes et multiplie les opérations de police.

Lundi, six personnes ont été interpellées à Bruxelles dans le cadre de l'enquête sur l'attentat manqué contre le TGV Thalys reliant Amsterdam à Paris, le 21 août 2015, dans la foulée d'une autre importante opération de police qui a vu l'interpellation de quarante personnes dans la nuit de vendredi à samedi, lors d'une vague de perquisitions en urgence.

Parmi elles, trois hommes ont été inculpés samedi pour «tentative d'assassinat dans un contexte terroriste» et «participation aux activités d'un groupe terroriste», avec en toile de fond des menaces sur des manifestations publiques en Belgique autour du match Belgique-Irlande de l'Euro 2016 de football.

Lire aussi : Belgique : plusieurs accès au métro bruxellois fermés à cause d'une menace terroriste

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales