Turquie : des manifestants dénoncent une attaque contre la laïcité, du gaz lacrymogène en réponse

Source: Reuters

La police a dispersé les manifestants qui s’étaient réunis dans la capitale turque pour dénoncer une attaque menée la veille par des islamistes contre des fans de Radiohead, coupables d’écouter le dernier album du groupe et de boire de l’alcool.

L’attaque islamiste contre des amateurs de Radiohead a provoqué un tollé dans la société turque. Des centaines de citoyens sont descendus dans les rues d’Istanbul pour dénoncer cette attaque affreuse contre des jeunes gens qui avaient pour seul tort de ne pas être des musulmans pratiquants. Le 17 juin, un groupe d’hommes écoutaient de la musique tout en buvant un verre chez un disquaire. Mais à l’occasion du Ramadan, il n’est pas permis de consommer d’alcool et une vingtaine d'islamistes ont fait irruption dans le local, poussé les gens à l'extérieur en les insultant et en les frappant.

Les manifestants ont déclaré qu’ils s’étaient réunis pour défendre le droit de boire de l’alcool dans un pays laïque, et dénoncer l’inaction des autorités face à ce genre d’attaques. En parcourant les rues d’Istanbul, les manifestants ont scandé des slogans tels que «tous ensemble contre le fascisme» et ont traité le président turc Recep Tayyip Erdogan de «voleur» et de «meurtrier». Mais leur manifestation n’a pas duré bien longtemps.

Dans le quartier chic de Cihangir, les forces de l’ordre ont décidé de faire l’usage de gaz lacrymogène et tirer des balles en caoutchouc pour disperser les quelque 500 protestataires.

Lire aussi : Turquie : le président Erdogan a poursuivi en justice au moins 268 personnes pour offense

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales