Exode massif de 100 000 personnes au Sud Soudan

Réfugiés soudanais© STRINGERSource: Reuters
Réfugiés soudanais

En l’espace d’une semaine, 100 000 personnes ont fui les combats qui se déroulent dans le nord du Sud-Soudan, menaçant un jeune pays déjà déstabilisé et toute une région gravement éprouvée par les crises humanitaires.

Dans un communiqué, le coordinateur humanitaire de l’ONU sur place, Toby Lanzer, témoigne : «Depuis le début du mois de mai, les activités militaires au sud de Bentiu dans l'Etat d'Unité ont contraint jusqu'à 100 000 personnes à fuir leurs maisons».

Après de longues décennies de guerre contre le pouvoir de Khartoum, la République du Soudan du Sud s’est détachée du Soudan en 2011 à la suite d’un referendum d’autodétermination. Elle est devenue le 193ème Etat membre de l’ONU, sa reconnaissance internationale ayant été notamment autorisée par les Etats-Unis.

Les chrétiens et les animistes forment la majorité des 11 millions d’habitants de ce nouveau pays regorgeant de ressources pétrolières, qui ne profitent pas encore à sa population, ce qui n’est pas le cas du reste du Soudan, dont les habitants sont, eux, en majorité musulmans. Après moins de deux ans d’existence, un conflit y a éclaté lorsque le président Salva Kiir a accusé son ancien vice-président Riek Machar de préparer un coup d’Etat.

L’ONU estime que la population qui y souffre de famine s’élève à 2,5 millions de personnes. Deux millions de Sud-Soudanais ont fui les combats, 520 000 se réfugiant dans les pays voisins, notamment au Soudan, en Ethiopie, au Kenya et en Ouganda. Ce nouvel exode, pour le moins massif, aggrave la situation d’une région dévastée par les guerres et les crises humanitaires. Il risque en outre d’envoyer un nombre considérables de désespérés tenter une traversée périlleuse de la Méditerranée.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales