Daesh s'entraînerait à perpétrer des attaques chimiques partout sur la planète

© Mike Segar Source: Reuters

Daesh pourrait mener des attaques chimiques aux quatre coins du globe, selon une source militaire kurde citée par les médias iraniens. Des organisations internationales avaient déjà mis en garde contre la possibilité de tels actes terroristes.

Un grand nombre de militants de l’Etat islamique auraient déjà été formés pour des attaques suicides avec des bombes chimiques, selon un général kurde de l’Unité de Protection Populaire s'exprimant auprès de l’agence iranienne FARS.

«Daesh a équipé ses terroristes avec des bombes chimiques pour les utiliser dans des attentats suicide en Irak, en Syrie, mais aussi partout dans le monde», a déclaré le général Mohammad Akram Abdulrahman. Affirmant que «des dizaines de jeunes» ont été chargés de prendre partie à ces attaques, il a ajouté que «des explosifs et du matériel chimique» pouvaient être utilisés «simultanément» par les terroristes.

Ce n’est pas la première fois que l’Etat islamique et ses groupes affiliés sont soupçonnés de vouloir perpétrer des attaques chimiques.  

En avril dernier, le chef de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), Ahmet Üzümcü, a déclaré que cette dernière était «extrêmement inquiète» à propos du fait que les groupes terroristes du Moyen-Orient pourraient développer ce genre d’explosifs.

Lire aussi : Daesh a utilisé des armes chimiques lors de l’attaque de la base aérienne de Deir ez-Zor

Ahmet Üzümcü a rappelé que l'OIAC avait découvert des preuves d’utilisation de gaz moutarde dans des attaques en Syrie et en Irak, ajoutant que cela «prouve qu'ils [les terroristes de Daesh] ont la technologie, le savoir-faire nécessaire, ainsi que l'accès aux matériaux qui pourraient être utilisés pour la production d'armes chimiques».

Lire aussi : Un laboratoire d’armes chimiques de Daesh découvert en Irak

Plus tôt cette année, le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov avait déclaré que la menace de voir des armes de destruction massive tomber entre les mains de groupes terroristes était largement prise en compte, avertissant que le terrorisme chimique était désormais «une réalité». Les terroristes de Daesh possèdent les capacités techniques pour produire des «agents appropriés à une guerre chimique», avait déclaré Sergueï Lavrov.

Lire aussi : Témoignage : 600 personnes blessées dans l’attaque de Daesh à l’arme chimique près de Bagdad

Les responsables de la sécurité de l'OTAN et de l'UE ont également partagé des informations sur les intentions présumées de groupes extrémistes d'utiliser des armes chimiques ou nucléaires pour attaquer le Royaume-Uni, tandis que le chef de la CIA John Brennan avait rappelé un nombre de cas importants où Daesh a utilisé des armes chimiques sur le champ de bataille. 

Des combattants des milices kurdes de l’YPG ont par ailleurs déjà subi des attaques chimiques en Syrie. Un quartier de la ville d'Alep tenu par des combattants kurdes aurait été bombardé avec des agents chimiques détenus par des islamistes. Des images vidéo de la scène avait montré le gaz de couleur jaunâtre s’élever au-dessus du quartier, ainsi que plusieurs hommes ayant de fortes difficultés à respirer.  

Les milices YPG ont précédemment accusé les combattants islamistes de l'utilisation de phosphore jaune dans une autre attaque chimique dans la région, affirmant que les victimes de ces attaques avaient souffert de démangeaisons de la peau et d'autres symptômes d'un empoisonnement chimique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales