Daesh a utilisé des armes chimiques lors de l’attaque de la base aérienne de Deir ez-Zor

Source: Sputnik

Les militaires syriens déclarent avoir souffert d’asphyxie pendant l’attaque de leur base aérienne de Deir ez-Zor par les terroristes de Daesh.

«Les terroristes ont utilisé des roquettes avec du gaz moutarde. Les combattants de Daesh ont attaqué la base aérienne de Deir ez-Zor avec des engins empoisonnés. Les soldats souffrent d’asphyxie», a déclaré la chaîne télévision syrienne al-Ihbaria.

La semaine dernière, The Wall Street Journal a raconté que les terroristes de Daesh avaient appris à produire des «engins explosifs de nouvelle génération», y compris des «missiles chimiques», à l’université de Mossoul.

Le 4 avril, le chef marocain de l’agence de lutte contre le terrorisme Abdelhak Khiame a prévenu de la menace croissante d’attaques aux armes chimiques planifiées par les djihadistes de Daesh. Il a précisé que, parmi les 25 attaques déjouées par son unité au Maroc, l’une d’entre elles, en février 2016, impliquait l’emploi du gaz moutarde. Une cellule de Daesh, qui avait passé du matériel illégalement depuis la Libye, s’apprêtait à lancer des attaques chimiques sur quatre villes en plus d’un attentat suicide.

«Il est très possible que Daesh utilise ce processus pour cibler le Royaume-Uni et d’autres pays européens», a-t-il expliqué au tabloïd britannique The Sun

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales