Daesh développerait des armes chimiques et les testerait sur ses prisonniers

Daesh développerait des armes chimiques et les testerait sur ses prisonniers Source: Reuters
Un combattant de Daesh et des Syriens
Suivez RT France surTelegram

Nouveau méfait de l’Etat Islamique : ses combattants testeraient des armes chimiques sur des gens, révèle le site de la chaîne d’information saoudienne Al-Arabiya.

Une unité spéciale de Daesh composée de combattants français, tunisiens et libyens développerait des armes chimiques et mènerait des expériences sur des prisonniers condamnés à mort et des prisonniers des unités kurdes, rapporte le site d'Al-Arabiyaen arabe. La ville syrienne d’Al-Shadadi, avant d’être reprise à Daesh, abritait la plupart de ces expériences.

Selon Al-Arabiya, des stocks de produits chimiques existeraient toujours dans d’autres villes syriennes comme Markada et Deir ez-Zor.

L’article divulgue également des noms de combattants de l’Etat islamique qui supervisent ces expériences : Abou al-Mutasem al-Libi, Abou Ahmad al-Libi, Abou Fatimah al-Tunisi, Abou Mouhammad al-Faransi, Abou al-Khair al-Faransi et Abou Abir Al-Tunisi. Leur objectif serait «de fabriquer des matières chimiques pour les utiliser à des fins diverses».

Lire aussi : Daesh a utilisé des armes chimiques lors de l’attaque de la base aérienne de Deir ez-Zor

Ce n’est pas la première fois que des informations évoquent la possession par Daesh d'armes chimiques. Ainsi, en avril dernier, les médias ont appris que les combattants de Daesh avaient réussi à produire «des engins explosifs de nouvelle génération», dont des «missiles chimiques», à l’université de Mossoul. Au début du mois de mars, des militaires syriens ont déclaré que des terroristes avaient utilisé des roquettes au gaz moutarde pendant l’attaque de leur base aérienne de Deir ez-Zor. Quelques jours plus tard, le 8 mars, des djihadistes auraient attaqué le village de Tasa, près de Bagdad, avec des substances toxiques, intoxiquant plus de 600 personnes.

En outre, Daesh aurait planifié d’utiliser des armes chimiques en Europe. Selon le journal britannique The Sun, l’Etat islamique entendrait utiliser des drones pour disperser des armes chimiques contre les supporteurs des équipes de Russie et d’Angleterre lors d’un match entre ces deux pays pendant l’Euro 2016.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix