Bulgarie : une milice de civils en armes traque les migrants le long des frontières

La frontière entre la Bulgarie et la Turquie Source: Reuters
La frontière entre la Bulgarie et la Turquie

En Bulgarie, un groupe de civils s'est armé pour chasser les migrants qui traversent leur pays afin de les capturer et de les remettre à la police, notamment dans le sud-est du pays, près de la frontière avec la Turquie.

Ce groupe d'hommes a décidé d'organiser des patrouilles en armes afin de se substituer aux autorités bulgares, afin de traquer les migrants illégaux qui entrent en Bulgarie. Autoproclamé «organisation pour la protection des citoyens bulgares», le groupe a été fondé par Hristo Atanasov, un cuisinier de profession qui se décrit comme patriote avant tout, rapporte Die Welt.

Les membres de l'organisation ont mis en place des patrouilles qu'ils appellent «promenades de santé» à travers les plages et les montagnes près de la ville côtière de Bourgas, au sud-est du pays.

Hristo Atanasov a affirmé que le groupe aimait se rendre dans ces zones en raison de la beauté des paysages, mais aussi parce qu'il est un point de passage pour les migrants en provenance de la frontière turque voisine. Le patriote a expliqué qu'il y a toujours des passeurs qui «courent 200 à 300 mètres devant pour voir si la voie est libre», suivis des migrants. «Ils pensent que nous sommes la police», a-t-il indiqué.

Certains migrants ont affirmé avoir été volés et battus par des Bulgares

Le chef de patrouille a affirmé qu'ils étaient une trentaine d'hommes à composer ces patrouilles tous les weekends. Le groupe a jusqu'à présent réussi à capturer plus de 50 migrants traversant la frontière gréco-bulgare, qu'ils apportent tous directement à la police. Le groupe estime être la première ligne de défense de ce qu'ils appellent «l'invasion des migrants», et considère faire simplement leur devoir envers leur pays en tant que protecteurs de la frontière.

«Nous sommes une association enregistrée et nous coordonnons nos activités avec la police», a déclaré Hristo Atanasov. Pourtant, certains migrants ont affirmé avoir été volés et battus par des Bulgares après être arrivée à la frontière. Il a nié que son groupe a déjà participé à de telles actions. De nombreux groupes d'autodéfense ont surgi partout à travers l'Europe dans le sillage de la crise des migrants. Beaucoup estiment que leur gouvernement et la police ne sont pas en mesure de gérer la situation.

Lire aussi : Soldats d’Allah VS Soldats d’Odin : la confrontation est proche en Norvège

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales