Erdogan veut améliorer ses relations avec la Russie, mais ne sait pas comment

Le président turc Recep Tayyip Erdogan Source: Reuters
Le président turc Recep Tayyip Erdogan

Le président turc a exprimé son inquiétude quant aux relations entre la Turquie et la Russie, mais il ne comprend pas quelle sorte de premier pas Moscou attend de la part d’Ankara

«Je comprends avec difficulté quels premiers pas la Russie attend de notre part», a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d’une conférence de presse avant sa tournée en Afrique.

Le chef d’Etat turc a souligné qu’il voulait «normaliser les relations avec la Russie», mais ne comprend pas «comment le président russe Vladimir Poutine a pu sacrifier les très bonnes relations entre les deux pays à cause de l’erreur du pilote» en se référant au chasseur russe SU-24 en mission contre les positions de Daesh en Syrie abattu par la Turquie en novembre 2015. Recep Erdogan a ajouté que les deux parties devaient travailler ensemble pour améliorer leurs relations.

Le 24 novembre 2015, les forces aériennes turques ont abattu un SU-24 russe qui bombardait Daesh en Syrie en participant à l’opération antiterroriste russe. Ankara affirme que le SU-24 russe aurait violé son espace aérien. Moscou pour sa part déclare que l’avion était au-dessus de la Syrie. Cet incident a détérioré les relations entre les deux pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales