La Turquie lève les accusations contre le tueur présumé du pilote russe d’un SU-24 abattu par Ankara

La justice a blanchi Alparslan Celik, accusé d’avoir tué le pilote de l’avion russe abattu par les Forces aériennes turques, en dépit du fait qu’il se soit vanté en novembre dernier de l’avoir abattu avec ses combattants turkmènes.

Alparslan Celik a été blanchi des accusations de meurtre du pilote de l’avion russe, abattu par l’aviation turque mais qui avait pu s’éjecter, pour fautes de preuves, a confié aux médias son avocat, Mourat Oustoundag. «Ayant examiné les éléments plaidant pour et contre lui, le procureur a décidé qu’il n’y avait pas de motif pour engager des poursuites», a déclaré l’avocat, ajoutant qu’Alparslan Celik restait incarcéré dans le cadre d’une enquête séparée, visant la possession d’armes non autorisée.

Alparslan Celik a déclaré à la cour que c’était lui qui avait dit à ses subordonnées de ne pas tirer sur le pilote qui avait sauté en parachute après que son avion a été abattu à la frontière turco-syrienne. Après l’analyse de preuves vidéos, le procureur a décidé de lever les accusations.

En novembre dernier, Alparslan Celik avait reconnu que lui et ses combattants turkmènes avaient ouvert le feu contre le pilote russe Oleg Pechkov. L’ultranationaliste turc avait été arrêté dans un restaurant de l’Ouest de la Turquie la fin du mois de mars.

Le 24 novembre 2015, le SU-24 russe avait été abattu par un chasseur turc F-16 à la frontière turco-syrienne pour avoir violé l’espace aérien turc, affirme Ankara. La Russie dément ces accusations. Les relations entre les deux pays se sont très nettement tendues et refroidies depuis lors.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales