Ankara arrête l’homme revendiquant le meurtre du pilote russe de l’avion abattu en Turquie

Ankara arrête l’homme revendiquant le meurtre du pilote russe de l’avion abattu en Turquie© Capture d'écran du compte de Twitter

Les autorités turques ont arrêté Alparslan Celik, le responsable de la mort du pilote russe du bombardier Su-24 abattu le 24 novembre 2015, d’après l’agence Dogan.

Alparslan Celik serait revenu de Syrie où il luttait contre les troupes gouvernementales. Il a été arrêté dans un restaurant à Izmir dans l’ouest de la Turquie. La raison de son arrestation n’a pas encore été révélée.

Le 24 novembre, un chasseur F-16 turc a abattu à la frontière syrienne un bombardier russe Su-24 en mission contre les positions de Daesh en Syrie.

Ankara prétend que celui-ci avait violé son espace aérien, ce que nie résolument la Russie. L’un des pilotes, Oleg Pechkov, avait été tué par des rebelles syriens après avoir déclenché son parachute. Le second avait lui été recueilli puis acheminé vers la base aérienne russe de Lattaquié, en Syrie.

D’après les informations obtenues par le service du contrôle aérien syrien, les avions de chasse turcs auraient planifié leur action afin de tendre une embuscade au bombardier russe.

«Les résultats objectifs de l’examen des stations syriennes de contrôle aérien confirment que deux F-16 se trouvaient en service dans la zone de 9h11 à 10h26 (heure locale) à une altitude de 2 400 mètres, ce qui témoigne d’une action préméditée et de la volonté des chasseurs de tenir une embuscade dans les airs», a déclaré le commandant suprême des forces aériennes de Russie Victor Bondarev.

«Si cela n’avait pas été prémédité, les avions turcs n’auraient pas eu le temps de décoller depuis l’aérodrome le plus proche», a souligné le militaire.

La même hypothèse a été évoquée par le site Wikileaks, qui révèle de nombreux documents secrets. Il y est écrit que la Turquie avait planifié une attaque contre un avion russe un mois plus tôt, en faisant référence à un lanceur d’alerte turc bien connu.

«Le 10 octobre, six semaines avant le crash de l’avion russe, une source turque a fait savoir les plans [du président] Erdogan d’abattre un avion», lit-on sur son compte Twitter.

En savoir plus : WikiLeaks : la Turquie aurait déjà planifié d’abattre un avion russe en octobre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»