La leader du parti gauche allemand entartée par des activistes antifascistes

La leader du parti gauche allemand entartée par des activistes antifascistes  © Capture d'écran, vidéo YouTube : Liberty Channel

Un activiste antifasciste en colère a jeté une tarte au chocolat au visage de la dirigeante du groupe parlementaire du Parti de gauche Die Linke lors d’un congrès du parti. Selon l’activiste, cette action a été motivée par sa position anti-réfugiés.

Assise au premier rang, Sahra Wagenknecht a été ciblée par un activiste, samedi, au cours d’un congrès du parti Die Linke à Magdebourg. L’attaque chocolatée a été accompagnée par la dispersion de tracts par d’autres activistes.

Les agents de sécurité les ont fait sortir manu militari, alors que Sahra Wagenknecht s’est retrouvée entourée de membres de son parti, qui l’ont couverte avec leurs vestes face aux caméras et l’ont fait sortir de la salle.

«C’est une attaque non seulement contre Sahra mais aussi contre nous tous», a estimé la coprésidente du parti Die Linke juste après l’incident.

Un autre membre du parti, Gregor Gysi, a écrit sur sa page Facebook que «n’importe quelle personne qui en vient à jeter des tartes n’a pas d’argument», avant de préciser : «De telles actions ne se sont jamais produites au sein de notre congrès et devront ne pas être répétées à l’avenir.»

Etonnamment, cette action d’éclat n’a pas été orchestrée par l’extrême droite, comme on aurait pu le croire de prime abord. Les tracts lancés étaient signés par «l’initiative antifasciste du gâteau pour les misanthropes» et leur message assimile la leader du parti de gauche au parti populiste de droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) et le mouvement anti-migrant PEGIDA.

Les tracts ont aussi rappelé que le mari de Sahra Wagenknecht a demandé «en 2005, bien avant la création de l’AFD», que les allemands d’origine devaient être protégés contre la concurrence «des employés étrangers». 

De retour trois heures plus tard, Sahra Wagenknecht a été accueillie par des applaudissements et une standing ovation. «Des actions stupides comme celle-ci ne me dissuaderont pas de m’engager activement dans l’élaboration de politiques pour le parti de gauche», a-t-elle indiqué, dans des propos repris par Die Welt

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»