Faisons gaffe, un selfie avec un morse peut vous coûter la vie

Source: Reuters

Le problème des selfies, c’est que les gens sont à la recherche de clichés toujours plus audacieux. Ce fut le cas d’un visiteur d’un zoo chinois qui mange désormais les pissenlits par la racine, ainsi que l’homme qui lui est venu en aide.

Le site indépendant Shanghaiistrapporte qu’un homme s’est rendu au zoo Yeshanko Wildlife, situé dans la province Liaoning. Il a souhaité prendre un selfie avec un morse alors qu’il retransmettait sa visite grâce à l’application de messagerie mobile WeChat.

Après avoir pris quelques images, le morse a agrippé l’homme par derrière et l’a projeté dans son bassin. C’est comme ça que l’audacieux visiteur s’est noyé, ainsi que le gardien du zoo qui travaillait avec les morses depuis 10 ans et qui a lui aussi, plongé dans le bassin pour essayer de sauver le visiteur.

On ne saura jamais si le morse voulait jouer ou s’il en voulait au visiteur de lui avoir tiré le portrait. Toujours est-il que la direction du zoo a reconnu les décès et versé aux familles des victimes la somme de 900 000 yuans (soit 123 000 euros) en compensation.

Lire aussi : une touriste tue un cygne pour prendre un selfie avec lui

Malgré les nombreux avertissement interdisant au public de s’approcher trop près des grands animaux qui n’ont pas l’habitude des humains, certains visiteurs inconscients continuent de les ignorer.

Dans le cas présent, on ignore comment un homme a pu se retrouver à proximité immédiate d’un animal pesant plus d’une tonne. Mais une chose est sûre, la mode des selfies pousse les gens à prendre des clichés toujours plus originaux, et donc risqués. Certains se sont pris en photo avec des ours, au bord des falaises, une arme chargée à la main… Autant de drames abondamment relayés qui plaident en faveur de la création de «no-selfie zones».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales