«England Boom» : nouvelle menace d’un recruteur britannique de Daesh présumé sur Twitter

Sally Jones, connue sous le pseudonyme de «Mrs Terror», a semé la terreur au sein de la population britannique. Elle a prévenu sur Twitter que Londres pourrait vivre des attentats cet été et même suggéré qui pourrait en être l'auteur.

«Honnêtement, à votre place je n’irais pas au centre de Londres en juin ou même en juillet. En outre, j’éviterais de prendre le métro», a déclaré Mrs Terror sur les réseaux sociaux. «England…Boom», a-t-elle ajouté avant d’être bloquée par l’équipe chargée de la surveillance de Twitter.  

De plus, elle a souligné, qu’elle savait parfaitement ce qu'elle faisait et que cela était le prix à payer pour atteindre le Paradis. Sally Jones qui a pris le nom musulman d'Umm Hussain, pourrait ainsi devenir la première femme occidentale à se faire exploser pour Daesh. Par ailleurs, elle n’hésite pas non plus à exhorter les femmes britanniques à mener des attaques contre des civils au Royaume-Uni au cours du Ramadan.

On dirait que Mrs Terror, qui a abandonné sa carrière désastreuse de rocker punk pour se convertir à l'islam, veut se dépêcher de mourir après que son mari, Junaid Hussain, un pirate informatique de Birmingham, qui a été tué par une frappe de drone américain à Raqqa l'an dernier.

Elle a quitté Raqqa, qui risque de tomber sous la pression des forces kurdes syriennes et de Damas, pour passer des vacances avec son fils à Mossoul. 

Ce n'est pas la première fois que des menaces d'attentats terroristes visent la Grande-Bretagne. Les déclarations de Sally Jones viennent s'ajouter aux rumeurs qui ont inondé les réseaux sociaux et les médias occidentaux après les attentats de Bruxelles du 22 mars et qui annonçaient que les villes britanniques étaient devenues les nouvelles cibles de Daesh.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales