La menace de radiation après l’incendie de Tchernobyl toujours niée par les autorités ukrainiennes

Un secouriste ukrainien après les feux à Tchernobyl
Un secouriste ukrainien après les feux à Tchernobyl

Les feux de forêt ont été éteints autour de Tchernobyl, les autorités ukrainiennes affirment que la radioactivité est au niveau habituel. La correspondante de RT Paula Slier, néanmoins, évoque sur place le risque d’un nuage radioactif.

La zone d’exclusion de Tchernobyl est bouclée sur un périmètre d'environ trente kilomètres autour de la centrale depuis l’accident de 1986. Le passage dans la zone est interdit sans une permission spéciale des autorités ukrainiennes.

Toutefois, les journalistes ont réussi à passer à travers les champs dans une zone entourée d’un grand nombre d’arbres et de grandes étendues d’herbe pour se rapprocher des foyers des incendies.

Alors que tous les foyers ont été éteints si on en croit les autorités ukrainiennes, une fumée d’incendie était parfaitement visible à quelques dizaines de kilomètres.

La carte des feux de forêt à Tchernobyl
La carte des feux de forêt à Tchernobyl

Selon les données des services d’urgence ukrainiens, le rayonnement radioactif ambiant dans la zone de Tchernobyl atteint une moyenne qui reste au-dessous du seuil de radioactivité acceptable pour l'homme. Les secouristes ukrainiens disent qu'ils effectuent des mesures d’observation et éteignent les fumées à l’aide de lancers d’eau et d’autres mesures, mais le compteur Geiger de l’équipe de RT s’est emballé à l’approche du point de départ de l’incendie.

Pendant ce temps, les habitants continuent leur travail et vivent comme si de rien n’était, les enfants jouent dans les rues, personne n’a été informé de quoi que ce soit.

Les feux de forêt n'ont pas été éteints

D’après une habitante qui a donné une interview par téléphone à RT, la situation dans les environs de Tchernobyl n’est pas sous contrôle. Tous les foyers d’incendie n'auraient pas été éteints, contrairement à ce que les autorités ont déclaré.

«Bien sûr, rien n’est sous contrôle. Le rayonnement ambiant a augmenté, et ce n’est pas la première fois. C’était mon dernier jour d’école quand le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl a explosé… Qui nous dira la vérité? Nous ne l’entendrons jamais», l’habitante a-t-elle confié.

Tchernobyl et ses environs ont été abandonnés après la catastrophe d’avril 1986, lorsqu’une explosion suivie d’un incendie a rejeté de très importantes quantités de poussières radioactives dans l’atmosphère. A la suite de cet accident, des niveaux de radiation élevés ont été détectés dans toute l’Europe.

La catastrophe de Tchernobyl est l’accident nucléaire le plus grave de l’histoire en termes de victimes et de coûts liés à la dépollution. Le réacteur n°4 où l’explosion s’est produite a été scellé dans un sarcophage de béton armé géant afin de contenir les rejets radioactifs qui continueront à fuiter pendant de nombreuses années.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales