La Russie demande à Interpol d’émettre un avis de recherche international pour l’ex-PDG de Ioukos

Source: Reuters

Le Parquet général de Russie a envoyé de nouveaux documents concernant Mikhaïl Khodorkovski à Interpol pour que cette organisation l’ajoute à la liste des personnes recherchées au niveau international.

«Le Parquet général de la Fédération de Russie continue ses consultations avec Interpol pour qu’on inscrive Mikhaïl Khodorkovski sur la liste des personnes recherchées au niveau international car il est accusé d’être complice de l’assassinat du gouverneur de la ville sibérienne de Nefteïougansk, Vladimir Petoukhov, en 1998», a expliqué le porte-parole du parquet Andreï Kourennoï.

«A l’heure actuelle, seulement une partie des documents a été envoyée à Interpol mais dans les plus proches délais, des documents additionnels seront envoyés à Lyon», a-t-il poursuivi.

La branche russe d’Interpol avais déjà émis un avis de recherche à l’encontre de Mikhaïl Khodorkovski après la réouverture, en février 2016, de l’enquête sur l’assassinat de Vladimir Petoukhov qui était en conflit avec les managers de Ioukos.

Interpol n’a pas encore confirmé la réception de ces nouveaux documents. Le siège de Lyon avait refusé de donner suite à la première demande russe car l’organisation estimait qu’elle était motivée politiquement, acceptant toutefois de revoir leur position dans le cas où la Russie leur enverrait de nouveaux éléments.

Mikhaïl Khodorkovski a déjà purgé deux peines pour des crimes économiques qui lui ont valu de passer 10 ans et 10 mois dans des colonies pénitentiaires jusqu’à ce qu’il soit gracié par Vladimir Poutine il y a trois ans. A l’heure actuelle, il habite en Grande-Bretagne, pays qui n’a pas signé de convention d’extradition avec la Russie et raison pour laquelle les autorités russes sont contraintes de faire appel à Interpol. 

L’ancien PDG de Ioukos a été arrêté pour la première fois en octobre 2003. Au terme d’un long procès, il a été reconnu coupable de fraude et d’évasion fiscale et condamné à neuf ans de prison. En 2009, dans un nouveau procès, Mikhaïl Khodorkovski a en outre été accusé de détournement de fonds et de blanchiment d’argent, ce qui lui a valu d’être condamné à 14 années d’emprisonnement en 2010.

Lire aussi : Mikhaïl Khodorkovski fait l’objet d’un mandat d'arrêt international

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales