Freddie Gray : l’enquête met en évidence une halte non recensée du fourgon qui le transportait

La police de Baltimore© twitter.com @BaltimorePolice
La police de Baltimore

La police de Baltimore a reconnu avoir remis plus tôt que prévu les résultats de son enquête sur la mort Freddie Gray au ministère public. Le fourgon dans lequel il se trouvait a effectué un arrêt inconnu jusqu’ici avant d’arriver au commissariat.

Le représentant de la police Kevin Davis a déclaré, lors d’une conférence de presse, que le fourgon de police dans lequel Freddie Gray avait pris place s’était arrêté une fois avant d’arriver au commissariat.

Cet annonce intervient plus d’une semaine après le début des manifestations qui ont suivi la mort de Freddie Gray, blessé mortellement alors qu’il était sous la garde de police. Le 27 avril, jour des funérailles du jeune noir de 25 ans, les manifestations ont dégénéré en émeutes, des immeubles ont été incendiés et des magasins pillés à Baltimore. Les autorités ont décidé de déclarer l’état d’urgence, d’imposer un couvre-feu et le gouverneur a même décidé de déployer la garde nationale pour essayer de ramener le calme, sans y parvenir totalement jusqu’ici.

En savoir plus: Plus de 60 arrestations à New York lors d’une manifestation de soutien à Freddie Gray

L’enquête a révélé que le fourgon avait effectué un arrêt inconnu jusqu’à présent, le deuxième des quatre avant son arrivée au commissariat, a confié le commissaire Kevin Davis aux journalistes.


La police a utilisé la télévision en circuit fermé et des caméras privées pour retracer la route du fourgon, a expliqué le commissaire. L’enregistrement d’une caméra privée a révélé un arrêt supplémentaire qui n’était pas répertorié.


Le fourgon s’est arrêté deux fois de plus. Le quatrième arrêt s’est produit à l’intersection de l’avenue de Pennsylvania et de la rue West North, où les policiers ont arrêté un deuxième individu. Ce dernier affirme que Freddie Gray se cognait la tête contre parois du fourgons.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales