L’Espagne barre la route de l’avion transportant le ministre britannique des Affaires étrangères

Le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond © Darren Staples Source: Reuters
Le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond

Un avion des forces aériennes britanniques avec à son bord le ministre des Affaires étrangères, Philip Hammond, s’est vu interdire de pénétrer dans l’espace aérien espagnol alors qu’il se dirigeait vers Gibraltar, ont révélé des médias britanniques.

L’incident aurait eu lieu le 11 mai. Le ministre britannique se rendait à Gibraltar pour s’assurer que les habitants de l’enclave britannique située à la pointe sud de l’Espagne ne soutiendraient pas le Brexit lors du référendum du 23 juin prochain, rapporte The Sunday Express.

Les autorités espagnoles, sachant que Philip Hammond était à bord de l’appareil, ont tout de même interdit à ce dernier de pénétrer dans leur espace aérien, forçant les pilotes britanniques à changer de cap et rejoindre leur destination en utilisant l’espace aérien portugais.

Lors de sa visite à Gibraltar, le ministre britannique a mis en garde les habitants de l’enclave que s’ils votaient en faveur du Brexit, Londres ne pourrait pas défendre et protéger leurs intérêts. Madrid leur avait également clairement signifié qu’en cas de Brexit, les résidents de Gibraltar subiraient un blocus territorial.

«C’est honteux que l’Espagne traite un allié de l’OTAN de cette manière, mais tout ce que nous pouvons faire, c’est envoyer des notes diplomatiques ou faire appel à l’ambassadeur de l’Espagne», a déploré le député britannique conservateur, Andrew Rosindell.

Depuis 1989, les avions militaires britanniques ont interdiction de pénétrer dans l’espace aérien espagnol si leur destination finale est Gibraltar, qui fait l’objet de dissensions entre Madrid et Londres. Si l’enclave jouit d’une large autonomie par rapport au Royaume-Uni, les questions de défense et celles qui sont liées aux Affaires étrangères restent du ressort de Londres.

Ainsi, ces derniers jours, près de Gibraltar, la Royal Navy britannique a tiré des coups de semonce contre un bateau espagnol qui perturbait la manœuvre d’accostage d’un sous-marin nucléaire américain.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales