Les Etats-Unis ont envoyé deux unités de leurs forces spéciales en Libye

Décombres d'une ville libyenne Source: Reuters
Décombres d'une ville libyenne

Des forces des opérations spéciales américaines sont stationnées dans deux avant-postes à l’est et à l’ouest de la Libye depuis fin 2015, ont révélé des responsables américains cités par le Washington Post.

Le but de ces troupes, selon l’article qui cite des responsables sous couvert d’anonymat, consiste à coordonner des partenaires libyens pour préparer une offensive éventuelle sur les positions de Daesh.

«Deux équipes, comptant moins de 25 troupes, opèrent autour des villes de Misrata et de Benghazi pour identifier des alliés potentiels parmi les factions armées locales et recueillir des renseignements sur les menaces», lit-on dans la publication.

La présence de militaires américains risque de fragiliser un peu plus une situation déjà compliquée dans la région. Entre deux parlements rivaux (celui basé dans la capitale Tripoli aux mains d'une coalition de milices, Fajr Libya, et celui installé à Tobrouk, reconnu par la communauté internationale), le pays connait une propagation de Daesh, de jour en jour.

Selon les données du renseignement américain, le bastion principal des terroristes en Libye se trouve à Syrte, où Mouammar Kadhafi a été exécuté. Plusieurs contingents de Daesh sont également basés près de Benghazi et de Derna.

Deux gouvernements en Libye
Deux gouvernements en Libye

En février, le général américain Joe Dunford, chef d'état-major interarmées, a estimé qu’il fallait arrêter la hausse de l’influence du groupe terroriste en Libye par des moyens militaires. Il s'était aussi montré certain que l’organisation s’apprêtait à effectuer la coordination de ses activités en Affrique depuis la Libye.

Si l’on en croit les déclarations, début avril, de David Rodriguez, officier de l'armée de terre des Etats-Unis, le nombre de combattants de Daesh en Libye s’élève à environ 6 000 personnes. «Selon les donnée de l’agence de renseignement, la Libye compte environ 4 000 – 6 000 combattants de Daesh, ce qui est deux fois plus que leur nombre il y a 12 – 18 mois», avait-il confié.

Lire aussi : des armes légères et lourdes vendues sur Facebook par des militants libyens

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales