Photo de Bouteflika affaibli : Manuel Valls a-t-il finalement présenté ses excuses à l'Algérie ?

Conférence de presse conjointe du premier ministre français Manuel Valls et de son homologue algérien Abdelmalek Sellal, le 10 Avril 2016 Source: Reuters
Conférence de presse conjointe du premier ministre français Manuel Valls et de son homologue algérien Abdelmalek Sellal, le 10 Avril 2016

Manuel Valls s’est-il expliqué par téléphone avec le Premier ministre algérien, après la publication sur son compte Twitter d’une photo jugée dévalorisante du président Bouteflika ? Les versions se contredisent sur chaque rive de la Méditerranée.

«Manuel Valls n’a pas appelé et il ne s’est pas excusé», a déclaré le 5 mai le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, au journaliste de la chaîne d’information en continu, Echorouk News. Le chef du gouvernement algérien a donc contredit la version des faits rapportée par le journal Le Parisien selon lequel Manuel Valls aurait téléphoné dès le 3 mai à son homologue algérien pour «plaider sa bonne foi». Les interprétations officielles de l’incident divergent donc entre la France et l’Algérie.

Pour rappel, le 11 avril dernier après une visite officielle du Premier ministre français Manuel Valls, celui-ci  publie sur son compte Twitter une photo de sa rencontre avec le président algérien. Ce dernier apparaît alors particulièrement diminué et affaibli par ses problèmes de santé. Maladresse de communication ou mesquinerie diplomatique ?

Les partisans d’Abdelaziz Bouteflika avaient largement exprimé leur mécontentement et leur colère, notamment sur les réseaux sociaux, contre ce qu’ils jugeaient être «une manipulation». Ainsi, Le chef du FLN, Amar Saadani, avait affirmé que Manuel Valls avait publié cette photo intentionnellement pour se venger de ne pas avoir obtenu la signature des contrats économiques «qu’il était venu chercher». 

En Réponse, le gouvernement français a démenti ces attaques, les jugeant «complètement infondées».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales