Les Nations Unies accusent Israël d’avoir attaqué les écoles pendant la guerre à Gaza

Une maison à Gaza détruite pendant la guerre de 2014 par les bombardements israéliens Source: Reuters
Une maison à Gaza détruite pendant la guerre de 2014 par les bombardements israéliens

Une enquête réalisée par l’ONU a révélé que l’armée israélienne avait mené plusieurs attaques meurtrières sur les écoles de l’ONU utilisées comme des refuges lors de l’offensive opérée sur Gaza l’année dernière.

Une commission d’enquête indépendante a découvert qu’Israël était responsable d’avoir endommagé plusieurs établissements de l’ONU à Gaza lors de son opération Bordure protectrice à l’été 2014. Elle a également révélé que les combattants palestiniens utilisaient trois établissements des Nations Unies pour y entreposer leurs armes et tirer des roquettes ou des obus de mortier.

«Je regrette le fait qu’au moins 44 palestiniens aient été tués à cause des agissements des Israéliens et qu’au moins 227 autres aient été blessés dans les locaux de l’ONU utilisés comme des refuges», a écrit le Secrétaire général de l’organisation Ban Ki-moon dans la préface accompagnant le résumé des conclusions de l’enquête.

Le rapport complet, qui comprend 207 pages, a été publié lundi mais il appartient à la catégorie des documents secrets. Seul son résumé de 27 pages peut être consulté librement.

Les écoles à Gaza sont considérées comme des bâtiments de l’ONU et, en conséquence, ne peuvent pas être visés par des tirs, conformément aux conventions de Genève et au droit international humanitaire.

Une quatrième école, pour filles, touchée par Tsahal, n’avait pas reçu d’avertissement. «Aucun avertissement n’a été émis par le gouvernement israélien avant les tirs d’obus explosifs de 155 mm sur l’école et ses environs», précise le rapport.

En savoir plus : Un adolescent palestinien armé d’un couteau de boucher abattu par des soldats israéliens

Le Secrétaire général de l’ONU avait annoncé en novembre dernier qu’une enquête indépendante serait effectuée pour faire la lumière sur les dommages subis par les bâtiments de l’ONU à Gaza et aussi pour déterminer le moment auquel ces endroits ont été utilisés pour cacher des armes.

L’enquête a été effectuée par une équipe internationale présidée par Patrick Cammaert, un ancien officier des forces armées hollandaises qui a servi comme conseiller militaire de Ban Ki-moon et commandant des forces de l’ONU au Congo.

En savoir plus : Les USA vont livrer des chasseurs F-35 à Israel

Israël avait demandé aux Nations Unies de retarder l’enquête au motif que l’Etat hébreu effectuait sa propre enquête sur l’opération Bordure protectrice. Cependant, le gouvernement israélien, de même que le Hamas, avait déclaré qu’il coopérerait pleinement avec les enquêteurs de l’ONU.

La guerre à Gaza en juillet 2015 a fait plus de 2 100 victimes du côté palestinien, dont un grand nombre de civils et d’enfants. De l’autre côté, 67 soldats et six civils israéliens ont péri.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales